Interviews

Interview de Sébastien

Partager cet article
Download this Guide

Bienvenue Sébastien, merci d’avoir accepté de faire cette interview ! Est-ce que tu peux te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Sébastien. J’ai 44 ans. Je suis sur MyGuitare depuis 3-4ans.

J’ai commencé la guitare à l’adolescence.

J’en ai fait un petit peu avec des profs particuliers. Le seul prof avec qui cela s’est bien passé a déménagé donc je n’ai pu faire qu’une petite année avec lui. Avec les autres profs cela ne me correspondait pas, cela ne me convenait pas.

J’ai un peu joué en groupe à cette période là puis il y a eu la fin des études, le début du travail, la vie de famille donc j'ai un peu laissé ça de côté pendant quelques années.

Je m’y suis remis pratiquement en même temps que mon arrivée sur MyGuitare. J'ai toujours gardé mes guitares donc je les ai ressorties. Je me suis dit qu’il fallait qu’elles restent dehors pour que j’ai envie de jouer.

J’ai voulu recommencer par les bases. Je me suis dit que j’avais appris tout seul et que j'avais donc forcément pris des défauts. Et je n’avais pas joué depuis 20 ans donc cela valait le coup de reprendre à zéro.

J’ai cherché comment me former avec Youtube mais cela ne permet pas d'avoir un cursus. Je me suis également inscrit à des sites concurrents mais ça ne me correspondait pas vraiment.

Comment as-tu découvert MyGuitare ?

Je suis tombé sur la chaîne Youtube de MyGuitare, j’ai été voir le site et j’ai suivi le cours gratuit sur le blues.

À ce moment-là est sorti le cours sur l’Oreille Musicale du Guitariste.

Comme c’est quelque chose que je considérais important et qui me faisait défaut dans mon style, c’était l’occasion de se lancer et de tester les cursus payants de MyGuitare.

Dès les premiers cours j’ai bien accroché.

Les explications de Cyrille, la pédagogie me correspondaient bien.

La structure était claire. On a un cours à faire sur une semaine. Si on a le temps, on suit le rythme régulier.

Pour moi c’était bien.

J’ai ensuite eu envie de voir d’autres choses.

J’ai suivi le Rythme dans la Peau (renommé Je débute la Guitare).

Je me suis lancée en parallèle dans le Blues dans la peau et le Solo dans la Peau comme j’avais déjà de bonnes bases. 

De fil en aiguille, à force de lorgner sur les cours qui m’intéressaient, lorsqu'il y a eu le Pack Méga Ultime (qui permet d'accéder à l'intégralité des cours présents sur MyGuitare et à vie, ndlr) j’ai sauté sur l’occasion. Parce que je savais que sur du long terme c’était rentable.

Qu’est-ce qui t’a donné envie de te remettre à la guitare après cet arrêt d’une vingtaine d’années ?

En fait, j'ai fait des travaux chez moi et j’ai ressorti mes guitares.

Je me suis dit que c’était dommage d’avoir des beaux instruments chez soi et de les laisser dormir dans une housse.

Quand je jouais, cela me plaisait. Les expériences en groupe m’avaient plu, j’avais envie de retrouver un peu ça.

J’avais un peu plus de temps à ce moment-là donc c’était l’occasion de s’y remettre. 

Est-ce que tu peux nous parler de ta routine à la guitare ?

J’aime bien organiser les choses donc j’essaie de déterminer en début de semaine un objectif.

En début d'année, j’ai déterminé des objectifs sur l'année sur la guitare et la musique en général, comme des bonnes résolutions.

Donc chaque début de semaine, j’’essaie de faire le point par rapport à ce que je veux avoir fait cette année.

En fonction de ça, quand je joue, je fais à l’envie pour essayer de caser tout ce que j’ai prévu de faire dans la semaine.

On veut toujours en avoir plus mais j’ai commencé pas mal de cours en parallèle.

Là j’essaie de restructurer et de mettre la priorité sur certains. Je suis au moins 2-3 cours en parallèle donc j’essaie de tourner pour ne pas en laisser un de côté.

J’essaie de faire de la guitare tous les jours.

Le plus gros du travail est le soir quand les enfants vont au lit et que ce n’est pas moi qui m’occupe de les coucher. C’est là que je prends ma guitare électrique et que je travaille mes plus gros objectifs.

J’essaie aussi entre midi et deux de toujours jouer un peu à l’acoustique ou de travailler la Chanson du mois.

Ce sont deux périodes différentes avec des temps de travail différents.

Je fais le travail le plus sérieux sur la guitare électrique 3-4 fois par semaine.

Si je ne joue que le midi ça fait environ 20mn.

Si je peux jouer le soir, je fais une heure de travail environ.

Que travailles-tu à la guitare électrique en ce moment ?

L’improvisation dans la peau majoritairement.

Je travaille aussi un peu le Solo dans la Peau.

J’essaie de reprendre les vieilles leçons que je n’avais pas filmées pour les envoyer en VIP.

Et je me garde toujours un temps long pour reprendre les anciens morceaux ou anciens solos parce que c’est un peu le tort que j'avais eu au début.

Je travaillais mes leçons mais à force d'avancer, en revenant en arrière, je me rendais compte que je ne pouvais pas prendre la guitare et refaire le solo ou le morceau comme ça. Il fallait que je révise un peu.

Il y a pas mal de choses que je pensais connaître mais qui étaient oubliées. Donc je prends toujours un peu de temps pour rejouer les anciens morceaux. 

Pour ne pas faire toujours les mêmes, je note les morceaux qui me plaisent dans le cursus ou à part et j’essaie de tourner dans cette liste de morceaux. Sinon on a tendance à faire dans la facilité et à jouer ce que l’on a le plus en tête. 

Cela fait plaisir car ce sont des chansons qu’on faisait correctement mais en les jouant régulièrement elles s’améliorent et on peut même se permettre de les réinterpréter un peu, de mettre notre patte.

Plus on est à l’aise avec un morceau, plus on va pouvoir se détacher du cours.

C’est un plaisir de prendre ma backing track et d’envoyer une chanson complète ou un solo.

C’est du plaisir immédiat, il ne faut pas s’en priver !

Qu’est-ce que MyGuitare t’as apporté ? 

La progression, le fait de savoir où on va.

Le fait de travailler sur des exemples de chansons également.

Quand je compare avec les profs de guitare que j’ai eu, au début ils nous apprennent des suites d’accords ou des exercices. On progresse mais, surtout quand on est jeune, ça ne nous parle pas trop.

On a l’impression de faire toujours la même chose.

Alors que là c’est lié à un morceau, un riff. Ça donne tout de suite du concret à l’exercice.

On apprend des rythmiques ou des difficultés spécifiques à la guitare sans vraiment s’en rendre compte parce qu’on joue quelque chose qu’on a entendu.

Les morceaux ne nous plaisent pas forcément toujours mais c’est quand même quelque chose qui nous parle et qu’on pourra réutiliser pour d’autres chansons. 

La progressivité, la pédagogie de Cyrille me parlent bien.

Il y a des choses que j’avais essayé seul qui me paraissaient insurmontables. Le jour où je suis arrivé à cette leçon avec Cyrille, c’est passé tout seul.

Il faut du travail, le répéter pour arriver au tempo, etc. mais ça passe. 

Par exemple, j’avais essayé de jouer Boom boom de John Lee Hooker mais ça ne sonnait pas du tout.

Pourtant j’avais les bonnes notes.

Et il a suffit d’une petite semaine de travail avec la leçon du Blues dans la Peau et ça sonnait bien.

Maintenant j’arrive à le jouer régulièrement.

C’est une pédagogie qui me parle et qui correspond à ma façon de faire.

Avec MyGuitare on a rapidement l’impression de faire de la musique. Ça me parait plus musical que certains cours où on a l’impression de devenir seulement guitariste.

Là, on a l’impression de devenir musicien. C’est peut-être parce qu’il y a le cours la Théorie dans la Peau et l'Oreille Musicale du Guitariste. Je trouve que c’est plus général.

Ça m’a d’ailleurs donné envie de faire d’autres instruments après. Ça m'a apporté pas mal de choses d’un point de vue musical.

Est-ce que tu as rencontré des difficultés particulières pendant ton parcours ?

Le retour en arrière : quand on n'a pas joué quelque chose pendant longtemps et qu’on se rend compte qu’on a oublié, qu’on est obligé de revoir la leçon et les partitions.

Quand je me suis rendu compte de ça, ça m’a fait un petit coup. Parce que je me suis dit que des efforts avaient été perdus.

C'est pour ça que maintenant je mets dans ma routine la révision des anciens morceaux.

Si je n’ai pas beaucoup de temps pour jouer par exemple, je préfère faire une chanson que j’ai déjà jouée.

Quels sont les conseils que tu aurais aimé recevoir lorsque tu as commencé la guitare ?

De se faire son répertoire. Pas forcément toutes les leçons mais dès qu’on accroche avec un morceau. 

Ne pas travailler que sur le jam along mais aussi sur le backing track.

À force de jouer seulement sur le jam along on se rend compte que c’est plus facile car on a la vidéo, le son de Cyrille.

Alors qu’avec le backing track on doit vraiment se concentrer sur l’accompagnement.

Pour le placement rythmique, les effets de jeu, c’est vraiment important de travailler avec le backing track dès qu’on peut.

La difficulté est un peu plus élevée. Ça nous met plus devant notre jeu à nous.

Pourrais-tu nous parler de ton matos ?

J’ai trois guitares, 2 électriques et une acoustique.

Ma première électrique, avec laquelle j’ai commencé, est une Strat Squier, la sous-marque de Fender, une japonaise.

J’ai choisi cette guitare car c’est Dire Strait qui m’a donné envie de faire de la guitare. La strat rouge et blanche était un peu le symbole de leurs pochettes d’album.

Après j’ai eu la chance d’avoir une Gibson LesPaul standard. J’aime beaucoup le style Gun’s and Roses et Slash et c’est une guitare qui me parlait. 

J’ai également une guitare acoustique folk Martin moyenne gamme.

La guitare acoustique est un peu moins ma priorité mais c’est une super guitare aussi.

Niveau ampli, j’ai un petit ampli à lampes 5W Marshall qui me permet de l’utiliser à la maison parce qu’il n’est pas trop puissant.

Avant, pour m’enregistrer je n’utilisais pas d’ampli.

Je me branchais directement sur la carte son de mon ordinateur et j’utilisais les effets du logiciel simulateur d’ampli.

Maintenant j’ai investi dans un simulateur d’enceinte Two Notes. Cela remplace le haut-parleur de l’ampli. On utilise son ampli mais on remplace le haut-parleur.

Soit on enregistre grâce à ça, soit on peut simuler le haut-parleur au casque par exemple, pour pouvoir utiliser la puissance d’un ampli à lampes chez soi.

Parce que c’est dommage d’avoir un ampli à lampes et de ne pas pouvoir s’en servir. Ca me permet aussi de changer le son avec la pédale.

J’ai un autre gros ampli dans mon garage, un classique 50W à lampes, quasiment inutilisable en maison. C’est ce que j’utilisais lorsque je jouais en groupe.

Quelles sont tes influences musicales ?

Celui qui m’a donné envie de faire de la guitare c’est Mark Knopfler de Dire Strait.

Mais Dire Strait ce n’est pas forcément évident à jouer, donc quand j’ai eu la guitare finalement je me suis plus orienté vers des choses plus rock, même métal.

Un de mes groupes préférés c’est Metallica, les Guns.

J'aime beaucoup le blues, BB King, John Lee Hooker, ZZ Top.

Billy Gibbons est un de mes guitaristes favoris. ZZ Top est d’ailleurs le premier grand groupe que j’ai été voir en live.

Je ne suis pas fermé à un style particulier. Quand je joue, je suis plus orienté vers le blues et le rock. C’est aussi le fait de mon niveau de jeu actuel.

J’arrive maintenant avec le cours Le Métal dans la Peau à jouer les rythmiques de Metallica par exemple, mais les solos sont encore trop techniques pour moi.

Comme j’aime bien pouvoir jouer toutes les parties de guitare, je suis plutôt sur du rock, blues dans ma pratique mais au niveau de l’écoute c’est assez élargi, j’aime bien tous les styles.

Pourrais-tu nous parler de ton expérience avec les Air-concerts MyGuitare ?

J’avais fait le premier Air-concert, donc j’ai participé au deuxième.

Je ne me suis même pas posé la question.

Quand ça a été proposé j’ai accepté de suite.

C’est bien car ça permet de faire jouer un peu tout le monde.

J’essaie de faire le moins de prises possibles, de rester dans des conditions le plus réelles possibles, de jouer debout.

J’essaie de me mettre dans l’ambiance live pour que ce soit le plus réel possible par rapport à un concert, quitte à ce que le jeu soit moins parfait que s’il avait été pris plusieurs fois. Mais si on joue en live on a pas le droit de s’arrêter et de recommencer donc je suis parti de ce postulat. 

C’est un moment de partage qui est sympa parce que quand on le regarde on voit les autres MyGuitaristes jouer, les commentaires qu’ils font.

Même si c’est du virtuel c’est un bon moment à passer ensemble.

Quel est ton rêve ou ton objectif ultime à la guitare ?

L’idéal pour moi ce serait, quand j’aurai un peu plus de temps, de trouver d’autres musiciens et de rejouer en groupe.

Pas forcément de façon très intense à chercher des dates un peu partout mais un groupe pour faire des répèts, quelques scènes, des fêtes de la musique, des choses comme ça.

À terme c’est ce que j’aimerais retrouver parce que la finalité de faire de la musique pour moi c’est de le faire avec d’autres personnes. 

Un mot de la fin ? Dis-nous tout !

Je suis vraiment content d’avoir découvert MyGuitare.

Je pense que si je continue après avoir repris la guitare, c’est parce que j’ai découvert ce site-là, parce que je vois l’évolution. Donc vraiment pour ça je suis content.

En plus, récemment, j’ai découvert le piano avec MypianoPop qui m’a aussi donné un coup de boost en termes de plaisir de jeu.

Au départ je le faisais en me disant que ça allait m’apporter d’autres choses pour la guitare et au final j’aurais presque du mal à dire ce qui m’éclate le plus entre les deux. Et ça c’est parce que j’ai découvert MyGuitare il y a quelques années. Et ça me correspond bien.

À chaque fois que je fais de la musique et que je m'éclate, je sais que c’est en partie grâce à MyGuitare.

Merci pour ça ! 

Marie de MyGuitare

Une question, une remarque ou un besoin d'information ? Je suis là pour t'aider !

NOS COURS SUR CE SUJET

Le Solo dans la Peau

Metal
Pop
Rock
Blues
Funk
French
Tout Niveau

La méthode de guitare progressive et structurée pour apprendre à jouer note à note les plus grands solos de l'histoire du Rock.

En savoir plus
S'inscrire

L'Oreille Musicale du Guitariste

Metal
Pop
Rock
Blues
Funk
French
Débutant

La méthode ultime pour transcrire les chansons et les mélodies sans tablature ni partition. Un des savoir les plus importants pour un musicien !

Le Blues dans la Peau

Metal
Pop
Rock
Blues
Funk
French
Débutant

La méthode ultime pour transcrire les chansons et les mélodies sans tablature ni partition. Un des savoir les plus importants pour un musicien !