SUPER GUIDE

Le Rythme en solfège

Partager :
Download this Guide

Le rythme est un élément fondamental à la guitare, c’est peut-être d’ailleurs l’élément le plus important avant les notes ou les accords (même si l’un ne va pas sans l’autre). Pourtant il est souvent négligé par de très nombreux guitaristes. 

Le but de cet article est de pouvoir comprendre ce qu’est le rythme et que tu sois capable de reproduire un rythme écrit à partir d'une tablature sur ta guitare.

Comment lire un rythme

Lire correctement une notation rythmique te permettra de reproduire les accords d’un morceau avec le rendu identique à ce que tu entends lorsque tu écoutes le morceau.

En effet, si tu ne jouais par exemple que les notes inscrites sans te soucier de leur valeur et de leur placement rythmique, le morceau ne pourrait être reconnu par l’auditeur.

Voici quelques notions de bases pour comprendre et lire un rythme :

comprendre une partition

La portée

C’est le support de notation de la musique.

Pour apprendre le rythme, on ne va tenir compte que des éléments qui nous intéressent en mettant le reste de côté. 

À la guitare, on utilise très souvent des tablatures sur lesquelles on peut retrouver les mêmes notations rythmiques que sur une portée « traditionnelle ».

Attention, ce n’est pas le cas de toutes les tablatures que tu trouveras sur internet.


Voici ensuite ce qu'on va pouvoir trouver sur une portée.

Les mesures

Elles sont un point de repère…

Elles divisent une musique en plusieurs petits morceaux.

Chaque mesure est séparée par une barre verticale.

Chaque mesure a une durée bien précise.

Cette durée est indiquée dans la signature rythmique.

La signature rythmique

Elle nous donne le nombre de temps contenus dans la mesure, et leur unité.

Nous y reviendrons plus tard.

Pour nos exercices, nous utiliserons la signature 4/4, qui est de loin la plus courante.

Retiens juste que dans une mesure 4/4, un temps correspond à un battement de métronome, et que chaque mesure contient quatre temps.

Une mesure correspond donc à quatre battements ou clics de métronome.

Les notes

Une note, c’est un son.

Un oiseau qui chante émet des notes, de même qu’une voiture qui klaxonne ou un téléphone qui sonne.

Faire un son, c’est produire une note.

Ce qu’on peut lire sur une partition, et que l’on appelle communément “note”, ce sont en fait les symboles qui représentent chacun un certain son.

Ce sont des notations.

Chaque notation nous indique deux choses : la hauteur de la note, et sa durée.

En connaissant la hauteur de la note, nous saurons quelle note il faut chanter ou jouer à la guitare.

En connaissant sa durée, nous saurons combien de temps il faudra la faire sonner.


Dans l’illustration ci-dessus et à titre informatif, la note représentée est un Mi.

Nous verrons plus bas ce que signifient les noires et les blanches d’un point de vue rythmique.

Tu peux aussi lire notre article complet sur les notes ici !

Les notations rythmiques

Elles permettent de connaître la durée d’une note.

En comprenant les notations rythmiques, tu auras déjà fait la moitié du travail en lecture de musique (l’autre moitié étant la lecture de la hauteur des notes) !

La lecture ne sera pas traitée ici, car nous allons plutôt nous concentrer sur le rythme.

Un temps est une unité de mesure de la durée musicale.

Lorsque l’on utilise un métronome, le temps est la durée entre 2 clics de métronome.

Ainsi, lorsque l’on dit “joue un Mi sur 1 temps”, on veut en fait dire de jouer le Mi sur la durée d’un temps complet : du clic jusqu’à la fin du temps qui sépare ce clic du 2ème clic (le 2ème clic étant le début du temps suivant).

Le tempo

Maintenant que nous avons bien défini ce qu’est un temps, nous allons nous pencher sur le tempo !

C'est le tempo qui va fixer, pour un passage musical donné, la durée exacte des temps.

En effet, si l’on prend une horloge, on sait que l’aiguille va effectuer 60 battements pour effectuer un tour complet et faire 1 minute.

Il s’agit en fait du tempo de 60 battements par minute (60 bpm).

Cet exemple te donne une parfaite illustration de la notion de “vitesse” à laquelle il sera indiqué de jouer le morceau.

 

Si on tape du pied de manière régulière : 

  • Si on tape du pied lentement, un temps durera plus longtemps. 
  • Si on tape du pied rapidement, un temps sera plus court.

Ainsi, c’est la rapidité avec laquelle tu tapes du pied qui détermine si le temps sera long ou court.

Lorsqu’on parle d’un temps rapide, en réalité cela signifie que les pulsations sont rapides, et que l’on tape du pied à un rythme rapide.

Techniquement parlant, le temps n’est pas rapide, mais court.

Un tempo rapide détermine des temps courts.

Le temps est créé en laissant une courte durée entre chaque impact de notre pied sur le sol.

Si on tape du pied lentement, la période de temps entre chaque impact du pied sur le sol est plus longue.

On dit alors que le temps est lent, alors qu’en réalité il est maintenant plus long.

Un tempo lent détermine des temps longs.

 

Attention donc à l’utilisation de ces 2 termes qui ne signifient pas la même chose.

 

Pulsation : Une pulsation est le coup donné par le pied, pour marquer un temps. C’est la sensation que nous avons, lorsque nous sentons les pulsations ou les battements de notre cœur. C’est aussi le coup donné par le pied qui permet de mesurer le début et la fin de cette unité de temps qu’on appelle un temps.

 

Tempo : le tempo est la mesure de la rapidité des temps, ou plus techniquement, la rapidité des pulsations de la musique. Quand les pulsations sont rapides, les temps sont courts. Quand les pulsations sont lentes, les temps sont longs.

Diviser et compter le temps

 Voici comment diviser le temps :

Divisier le temps
Les flèches représentent le mouvement du pied

On peut diviser un temps en deux demi-temps et parfois en quatre quarts de temps (pour jouer des notes courtes) et même en sixième de temps.

C’est pour cela qu’il est important de connaître les différentes parties ou segments dans un temps et surtout les 3 segments de base :

Bonne rythmique guitare diviser le temps

  • Le début d’un temps : un temps commence lorsque notre pied frappe le sol (il a fini sa course descendante, il est encore au sol et il est sur le point de commencer son mouvement ascendant : il va bientôt remonter)
  • Le milieu d’un temps : le milieu d’un temps correspond au moment où notre pied est en l’air à l’apogée de son mouvement
  • La fin d’un temps : un temps se termine lorsque notre pied touche à nouveau le sol

La fin d’un temps marque aussi le début du temps suivant.

Lorsque notre pied est en l’air à son point le plus haut, c’est donc le milieu de notre temps, on appelle cela le contre-temps en solfège. Ainsi, lorsque l’on compte chaque temps : 1,2,3,4 pour une mesure de 4 temps, on dira “et” sur le contre-temps. Cela nous servira pour jouer des croches un peu plus tard.

Nous venons de voir la 1ère étape. La prochaine étape est de lire le rythme avec les notations musicales. Cette étape va être très importante, surtout si tu souhaites acquérir de l'autonomie en rythmique.

La notation rythmique

Le système de notation du rythme existe et se développe depuis des siècles.

Il permet aux musiciens de noter avec précision un rythme, afin que d’autres musiciens puissent le reproduire.


Pour ce faire, il nous faut un outil pour mesurer le temps et tu as déjà appris qu’il s’agit du temps (l’unité).

Facile à retenir, n'est-ce pas ?

Tu sais maintenant qu’un temps est l’unité standard pour mesurer le temps et qu’on peut le mesurer en bougeant le pied de haut en bas (pour mesurer le temps, on tape du pied, en rythme, en suivant la pulsation, ou on utilise un métronome réglé à un certain tempo).

 

Sans relation correcte entre les notes et leur durée, on obtient bien une mélodie, mais ce ne sera pas celle de l’originale !

Les figures de temps

La durée des notes va être déterminée par la valeur qui leur est attribuée :

Les figures de temps

  • Une ronde = 4 temps
  • Une blanche = 2 temps
  • Une noire = 1 temps
  • Une croche = ½ temps
  • Une double-croche = ¼ de temps

Pour les matheux, on arrive donc aux équivalences suivantes :

Une ronde = 2 blanches = 4 noires = 8 croches = 16 double-croches sur une mesure de 4 temps


Maintenant que tu as une vision d’ensemble, tu peux voir que la figure rythmique de base est en fait la ronde. 

  • La ronde dure une mesure complète 
  • La blanche vaut la moitié d’une ronde
  • La noire vaut la moitié d’une blanche ou le quart d’une ronde
  • La croche vaut la moitié d’une noire, le quart d’une blanche ou le huitième d’une ronde
  • La double-croche vaut la moitié d’une croche, le quart d’une noire, le huitième d’une blanche et le seizième d’une ronde



Tu comprends sûrement maintenant pourquoi les anglophones appellent les notes par des noms de fractions :

  • La ronde : whole (tout) = 1
  • La blanche : half (moitié) = 1/2
  • La noire : fourth (quart) = 1/4
  • La croche : eight (huitième) = 1/8
  • La double croche : sixteenth (seizième) = 1/16


Cette relation de proportionnalité entre les notes est absolue, immuable.

Elle ne change jamais (même quand la signature rythmique change). 

 

Ce qui change (en fonction de la signature rythmique et du tempo), c’est la durée des notes.

La durée d’une noire par exemple, n’est pas la même selon le tempo dans lequel on se trouve.

Et cela change tout ! 

 

Le tempo est toujours indiqué au début d’une partition.

Selon l’indication que tu trouveras, la durée des notes ne sera pas la même. 

 

Prenons un exemple : 

Si au début d’un morceau nous avons ceci :

https://lh3.googleusercontent.com/Q6hlrq6_cmq2iqdccdT0dJgSOQ_9-V5KtV2QogLvgUKXL-FGKy2aiMwTSOQKexG26AELKt6AykDjAWb1Eh-YVC37veNiWEpXVwpyPYfIWJzPaDhJQDRFv3TpowUDnh1iQRBNgClsFzi13q8LfQ

La durée d’une noire ne sera pas la même que si on avait ceci :

https://lh4.googleusercontent.com/XnsaGCXjr9OlZX9xVgH3LUtTXOYBzOiMnKh-cWmXb3hPYF_VzKG6SrNoplWrJIebqUK4o0zKlMGR1FFAapfVdSy-gOf9EyvXZD2MStufd6DE6L2Em2D--s2LfyuJhJRs0D2k14m_89pt4hzB4Q

 

Cette indication signifie que le tempo du morceau à la noire est de 178 pulsations par minute dans le premier cas et 60 bpm dans le second cas.

Fais le test avec un métronome : règle-le à 178 bpm, puis à 60 bpm.

Tu sentiras tout de suite la différence.

Pour te permettre de te repérer dans une mesure avec les différentes figures de temps, voici comment te simplifier le comptage des temps avec quelques exemples :

Pour un rythme en noires :

L'accord de Ré est joué sur chaque temps

Joue cet accord de Ré sur ta guitare et compte à voix haute en tapant du pied sur chaque temps.

Pour un rythme en croches :

Pour jouer un rythme en croche, on jouera la 1ère croche sur le temps et la 2ème croche sur le contre-temps (comme expliqué plus haut dans la section "diviser et compter le temps")

Rythme en croche

Sur cet exemple, joue la corde de Mi grave sur le temps et le reste de l'accord sur le contre-temps.

Sur une mesure complète en croches avec l'accord de Ré utilisé précédemment, nous pouvons jouer ceci :

se repérer sur une mesure avec des croches
Il s'agira d'alterner les cordes graves sur les temps et jouer les cordes aiguës sur les contre-temps

Pour te repérer sur cette mesure, ce qui sera joué sur le "et" sera en fait joué sur le contre-temps (lorsque ton pied est en position haute).

Si tu joues aux doigts : le pouce jouera la corde de Ré à vide sur les temps et l'index, le majeur et l'annulaire joueront les cordes de Sol, Si et Mi sur les contre-temps.

Cet exemple est un peu plus difficile mais cela t'aidera à bien comprendre comment lire un rythme en croche et te repérer sur une mesure en comptant "1 et 2 et 3 et 4 et".

De cette façon, tu rajoutes les contre-temps oralement.

Pour une rythmique jouée au médiator sur un accord "plein" (sur lequel nous jouerons toutes les cordes de l'accord en une fois), nous jouerons alors des allers (descente du médiator) sur le temps et les retours (remontées du médiator) sur les contre-temps :

Compte bien à voix haute lorsque tu joues et synchronise le mouvement de ton pied avec ta main droite.

Exercice : Joue cette rythmique avec un accord en respectant la valeur des notes

Lance le métronome à 60 bpm environ.

Cale bien ton pied sur les clics du métronome : tape du pied à chaque battement. 

 

Une fois que le métronome est lancé, que ton pied est calé et que tu te sens à l’aise, tu peux commencer à compter.

Démarre quand tu veux et compte « un, deux, trois, quatre, un, deux, trois, quatre » etc. (une fois par battement, comme d’habitude).

 

Pour rappel : la ronde dure quatre temps.

Elle commence sur le « un », s’étend sur le « deux, trois, quatre » et s’achève quand le battement qui marque le début de la mesure suivante se fait entendre.

La ronde dure du « un »… au « un » suivant.

 

Exercice sur la valeur des notes

Ce symbole indique un coup de médiator vers le bas :

symbole mouvement médiator

Cela veut dire que sur chaque accord ou ici chaque note représentée sur la portée, il faudra gratter les cordes de la guitare en donnant un coup de médiator vers le bas.

Cet exercice ne nécessite aucun coup de médiator vers le haut.

Il faudra alors remonter ta main sans toucher les cordes de ta guitare.

Pour faire cet exercice, choisis un accord qui est confortable pour toi, que ce soit un Mi ou tout autre accord.

Cela n’a pas d’importance puisque nous nous concentrons sur le rythme.

 

Une fois prêt, commence avec le métronome réglé entre 50 et 60 bpm.

N’oublie pas de taper du pied sur chaque temps, et de compter à voix haute.

 

Joue d’abord chaque mesure séparément, puis essaye ensuite de jouer les 8 mesures de l’exercice ci-dessus à la suite.

 

Conseils pour faire cet exercice correctement, sur chaque temps :

  • Tape du pied
  • Compte à voix haute
  • Donne un coup de médiator vers le bas. Si aucune nouvelle note n’est jouée sur un temps donné, donne un coup de médiator dans le vide sur ce temps. Ce coup de médiator dans le vide correspond simplement au mouvement continu de la main droite devant les cordes, sauf que lorsqu’il est dans le vide, les cordes ne sont pas grattées
  • Avant de commencer l’exercice, mets ton pied et ta main droite en marche. Quand tu te sentiras prêt, compte quatre temps puis commence l’exercice

 

N’oublie pas de bien faire sonner la dernière ronde jusqu’à la fin du quatrième temps de la dernière mesure, puis d’arrêter net le son de l’accord en bloquant les cordes avec ta main.

Les silences

La musique naît de la notion de « son »… Mais il y a quelque chose d’autre de très important : le « silence ». 

 

Un silence est une période de temps, plus ou moins longue, pendant laquelle l’instrument n’émet aucun son.

 

Tout comme la parole, un morceau a parfois besoin de respirer, de s’arrêter un instant avant de reprendre.

Si tous les instruments jouaient sans cesse simultanément, le résultat serait d’ailleurs assez abominable et fatiguant pour les oreilles.

 

Lorsque tu rencontreras un silence, non seulement il ne faudra jouer aucune note supplémentaire, mais il faudra également t’assurer de couper celles qui ont été jouées avant. De cette manière, aucun son ne va sortir de l’instrument.

 

Nous allons donc maintenant aborder différentes figures qui expriment le « silence » en musique. 

 

La durée des silences fonctionne de la même façon que celle des notes. Il y a pour chaque durée de note, son équivalent en silence.

La notation est différente, mais le fonctionnement est identique.

Grâce à cette notation des silences, tu sauras exactement combien de temps un silence doit durer.

 

Le quart de soupir = 1/4 de temps

quart de soupir

Le quart de soupir est le silence que l’on pourrait associer à la double-croche.

Tout comme la double-croche, il dure un quart de temps (comme son nom l’indique, il équivaut à un quart de soupir). 

Dans une mesure à quatre temps, une mesure 4/4 peut donc contenir 16 quarts de soupir. Voici un exemple avec un quart de soupir :

quart-soupirs
“ain-si-que” représentent les 3 dernières double-croches, le “3” étant la 1ère double-croche jouée sur le temps (c’est une petite astuce pour se repérer sur la mesure).

Le demi-soupir = 1/2 temps

demi-soupir

Le demi-soupir est le silence que l’on pourrait associer à la croche. Tout comme la croche, il dure un demi-temps (comme son nom l’indique, il équivaut à un demi-soupir). 

Dans une mesure à quatre temps, une mesure 4/4 peut donc contenir 8 demi-soupirs. Dans cet exemple, le demi-soupir intervient sur le 3ème temps de chaque mesure :

demi-soupirs
Le “et” représente le contre-temps

Le soupir = 1 temps

https://lh6.googleusercontent.com/etK1lWxiO6Q24uo9OSJ2ANW5c2xPzwDPnvvJK2AIh_gcDaK_SiHnTdy6dzXMkqCysD_4QBksah9laidmpoANaNG3RMGj8D4xjejoF7fGStQAM9L_GGbAua2zXTM7vJd9Hmzu4u3QUSngSpazaA

Le soupir est le silence que l’on pourrait associer à la noire.

Tout comme la noire, il dure un temps.

Voici ce que l’on pourrait typiquement trouver comme soupir sur une partition :

le soupir

La demi-pause = 2 temps

https://lh3.googleusercontent.com/RSpavTvgcArkvw9uaSIIjDs1oc19p_o9zKvgds_l4Z-NLTvxzj38ryfBAeIW8tI39DsDqT1-wCmRgfm_i5RJZhCWg2o9sC0Bx6SJIw6FuUrLzzTP0Jymeb3ii1Y0iGjJXVA6v_azbziT-HxWcA

La demi-pause est le silence que l’on pourrait associer à la blanche.

Tout comme la blanche, elle dure deux temps.

 

Ainsi, comme pour la noire et la blanche, on peut dire qu’une demi-pause vaut 2 soupirs :

La demi-pause

 

Voici un exemple de demi-pause que l’on pourrait trouver sur une partition :

demi-pause partition
La demi-pause va durer ici le temps du 3 et du 4

La pause = 4 temps

https://lh5.googleusercontent.com/xV0modfXvJ42VGQXk2t6cQ5SwwHOpbNL0QETZAvjAWobib9toIxQPdfCp-heytfVEVJu-HhA4t671nI3TxqR7Pz0UfrXgjSS8awAbpz9iU65vVA5qMQvqWWau9A7VpxovcLBGtlVr_q9SUFEHQ

La pause est le silence que l’on pourrait associer à la ronde. Tout comme la ronde, elle dure quatre temps

Ainsi, comme les notes, nous arrivons à l’équivalence suivante :

la pause

Une pause = 2 demi-pauses = 4 soupirs

Afin de voir si tu as bien tout compris et retenu, voici un exercice qui synthétise différentes valeurs de notes et de silences :

Exercice sur les silences

Tu peux faire cet exercice avec l’accord de ton choix, l’important est de bien respecter les moments où il faudra jouer et ceux où il ne faudra pas émettre de son.

Attention, pendant un silence ne rien jouer en musique ne signifie pas ne rien faire.

Profites de cet instant pour respirer, tout en gardant ton pied calé sur le tempo et tu auras aussi le temps de bien préparer ce qui va être à jouer ensuite.

Commence avec un tempo à 55 bpm.

Tape du pied sur chaque temps et compte à voix haute sur chacun des temps “1,2,3,4”.

Tu peux dans un premier temps jouer chaque mesure séparément et ensuite enchaîner les 8 mesures.

Fais bien attention à la notation de la pause par rapport à celle de la demi-pause car il n’est pas évident de les distinguer.

Pour ne pas confondre la pause et la demi-pause, dont les notations sont proches, tu peux retenir cette phrase : « La pause n’est pas posée ».

Elle est en effet « suspendue » à la ligne du haut.

Lors des silences, continue à battre le rythme dans le vide avec ta main, c’est très important pour bien marquer le début et la fin de chaque accord et silence au bon moment.


Prolonger la durée d’une note

Pour créer une rythmique spécifique, il y a parfois besoin de prolonger une note.

Pour cela, on dispose de 2 possibilités :

 

La liaison : elle permet de lier 2 notes

Il s’agit de faire durer la note plus longtemps que ce qui est indiqué par la simple notation de la note en elle-même sans avoir à rejouer la note une deuxième fois.

Cela permet aussi de la faire durer plus longtemps que ce qui est autorisé par le nombre de temps dans la mesure.

Par exemple, si on joue une note sur le temps 4 d’une mesure de 4 temps (en 4/4), on ne peut faire durer cette note que pendant un temps, c’est-à-dire pendant le temps 4, étant donné que c’est le dernier temps de la mesure.

Comment faire si nous souhaitons que cette note dure deux temps ?

On va emprunter un temps de la mesure suivante, et relier les deux notes ensemble par une liaison.

rythmique guitare la liaison
rythmique guitare les liaisons

Je vais donc « emprunter » la valeur du premier temps de la mesure suivante. 

Je commence à jouer la note au quatrième temps de la première mesure, mais je ne rejoue pas la note au premier temps de la mesure suivante.

Au lieu de ça, je laisse la note (commencée au quatrième temps de la première mesure) sonner, jusqu’à ce qu’une nouvelle note soit jouée, au deuxième temps de la deuxième mesure).

 

Dans cet exemple, voici comment jouer une note liée :

  • Joue la note au quatrième temps et continue à compter,
  • Puis dis “1” sur le premier temps de la mesure suivante, mais ne joue pas cette note
  • Laisse la note commencer au quatrième temps en la laissant sonner jusqu’à la fin du 1er temps de la mesure suivante
  • La note jouée au quatrième temps de la première mesure dure donc deux temps, comme une blanche, mais elle est marquée sous la forme de deux noires reliées l’une à l’autre.

 

On augmente donc la durée de la note liée par la durée d’une autre note (elle peut très bien être liée par une blanche, une noire, une croche, une double-croche, etc…)



Le point de prolongation : il vient ajouter une durée à une note

Un point placé après une note est un moyen rapide pour faire durer cette note plus longtemps.

On dit habituellement du point qu’il « augmente la valeur de la note de moitié ».

On ajoute la moitié de la valeur de la note à la note.

 

Quelle que soit la valeur de la note, il faut donc diviser cette valeur par deux et ajouter le résultat obtenu à la valeur d’origine de la note.

 

Imaginons que j’ai une blanche en mesure 4/4, elle vaut deux temps.

Si j’ajoute un point après cette note, elle vaudra deux temps + la moitié de sa valeur (donc un temps), ce qui fera une durée totale de trois temps.

 

Dans le cas d’une noire pointée, en mesure 4/4, la noire vaut un temps. Si j’ajoute un point après cette note, j’ajoute la moitié d’un temps à la valeur d’origine, ce qui donne un total d’un temps et demi. En mesure 4/4, une noire pointée vaut donc un temps et demi :

La noire pointée

La signature rythmique

 La signature rythmique, c’est le groupe de deux chiffres superposés l’un au-dessus de l’autre que l’on peut voir au début d’une partition.

 

Chacun de ces chiffres nous donne une indication sur la mesure et la valeur du temps.

Ainsi, on peut savoir beaucoup de choses sur un morceau rien qu’en sachant interpréter ces deux chiffres !

 

Les signatures rythmiques les plus fréquentes que tu pourras rencontrer sont les suivantes :

signature rythmique

Celle que l’on rencontre le plus est la signature rythmique 4/4.

Signification du chiffre du bas

Le chiffre du bas de la signature rythmique indique quelle note (ronde, blanche, noire, croche) vaut un temps (quelle durée de note va définir un temps).

 

Pour comprendre comment lire le chiffre du bas, il faut partir de la ronde.

Rappelle-toi, la ronde est la figure de temps qui a la plus grande valeur.

Pour lire une signature rythmique, nous allons nous servir de la ronde comme point de repère.

Le chiffre du bas correspond à une division de la ronde.

  • La ronde est une note entière. Elle vaut « un ». Dans une signature rythmique où le chiffre du bas est un « 1 », la ronde vaut un temps. Cela est très rare.

  • La blanche est deux fois plus petite qu’une ronde. C’est donc une demi-ronde. Si tu n’es pas très à l’aise avec les divisions, on peut aussi voir cela dans l’autre sens : il faut deux blanches pour obtenir une ronde, d’où le « 2 ». Dans une signature rythmique où le chiffre du bas est un « 2 », la blanche vaut un temps.

  • La noire est quatre fois plus petite qu’une ronde. C’est donc un quart de ronde. Si l’on voit cela dans l’autre sens : il faut quatre noires pour obtenir une ronde, d’où le « 4 ». Dans une signature rythmique où le chiffre du bas est un « 4 », la noire vaut un temps.

  • La croche est huit fois plus petite qu’une ronde. C’est donc un huitième de ronde. Si l’on voit cela dans l’autre sens : il faut huit croches pour obtenir une ronde : d’où le « 8 ». Dans une signature rythmique où le chiffre du bas est un « 8 », la croche vaut un temps.

  • La double-croche est seize fois plus petite qu’une ronde. C’est donc un seizième de ronde. Si on voit cela dans l’autre sens : il faut seize double-croches pour obtenir une ronde, d’où le « 16 ». Dans une signature rythmique où le chiffre du bas est un « 16 », la double-croche vaut un temps.

  • Il est très rare de voir des 32 ou des 64.

 

La signature rythmique nous indique combien vaut un temps. 

Avec cette logique, essayons maintenant de comprendre une signature rythmique dans laquelle c’est la croche qui vaut un temps car c’est aussi quelque chose de très courant.

Quand une croche vaut un temps, voici ce qui se passe :

  • La croche vaut un temps, car le chiffre du bas de la signature rythmique me l’indique.
  • La noire vaut 2 temps, car elle vaut toujours le double de la croche.
  • La blanche vaut 4 temps, car elle vaut toujours le double de la noire.
  • La ronde vaut 8 temps, car elle vaut toujours le double de la blanche.

 

Voici un exemple de signature rythmique où la croche vaut un temps :

signature rythmique croche
Signature rythmique en croche

Signification du chiffre du haut

Maintenant que nous avons compris quelle valeur dure un temps, passons au chiffre du haut.

Le chiffre du haut de la signature rythmique indique combien de temps contient chaque mesure.

Ainsi, si un morceau a pour signature rythmique 4/4, cela signifie qu’une noire représente un temps et que l’on pourra jouer 4 temps sur une mesure.

Pour une signature rythmique en 6/8 comme vu plus haut, c’est une croche qui représentera un temps et nous pourrons jouer 6 croches sur une mesure.

Une signature courante en musique classique est le ¾, dans ce cas de figure nous aurons une noire pour représenter un temps mais on ne jouera que 3 temps par mesure et non 4 temps comme le 4/4.

Voici un autre exemple pour bien comprendre.

En 1/1, la mesure est divisée en une ronde. En 2/2, la mesure est divisée en deux blanches etc…

Dans cet exemple : le chiffre du haut indique qu’il y a quatre temps dans chaque mesure.

Toutes les combinaisons ci-dessous sont égales à quatre temps. 

 

Bien sûr, il est essentiel de comprendre que le chiffre du bas signifie qu’une noire vaut un temps, afin de savoir quelles notes on peut placer dans une mesure, car il y a différentes façons de compléter une mesure en utilisant différentes notes.  Par exemple, une mesure 4/4 peut comporter 4 noires ou 2 blanches ou 2 noires et une blanche, … 

signature rythmique guitare

Si tu retranscris des notes sur une partition, il faudra t’assurer que les mesures contiennent le bon nombre total de temps afin que ta notation soit juste rythmiquement et aussi lisible par d’autres musiciens.

  • la signature en 4 temps par mesure :
https://lh5.googleusercontent.com/nDqjm5eZg1w6J1f-7TLxKCHLhzXYdJH7fpxA0xQyIplm6uGglaLBF2Mq1KWvKu8twUZKhswyNWc4I7Pf_S0o5TsML83Rem3PG6_Okxyg8iVLETECBbPAcrzSeDpKusconLtu_QHpEbpk3jwzdQ

Les mesures contiennent ici quatre temps.

On pourra donc jouer quatre noires à l’intérieur de chaque mesure (une noire valant 1 temps, si une mesure contient 4 temps, on peut y mettre 4 noires) :

signature rythmique 4/4

Pour rappel, la noire représente la période de temps qui sépare deux clics de métronome. 

Tu peux choisir un accord que tu connais, mettre un métronome au tempo 60 bpm et jouer l’accord sur chaque clic en démarrant sur le temps fort (clic le plus aigu ou le plus fort selon les métronomes).

Tu peux compter 1,2,3,4 et taper du pied sur chacun des temps, cela t’aidera à bien repérer chaque temps et les conscientiser.

Il est possible de jouer cette mesure d’abord en tapant du pied, puis ensuite en comptant et ensuite en jouant les cordes.

Pour résumer les points importants à retenir

Les valeurs des notes (ronde, blanche, noire, croche) nous indiquent combien de temps doit durer chaque note.

Dans une signature 4/4, une noire vaut un temps.

En revanche, ce n’est pas vrai avec une signature 2/2 par exemple !

Dans une signature 2/2, c’est la blanche qui vaut un temps, la noire vaut un demi-temps (la moitié d’une blanche).

Ce qui ne change jamais : c’est la relation de proportionnalité entre la valeur des notes (une ronde vaudra toujours deux blanches.

Une blanche vaudra toujours deux noires, etc…).

Je t’invite également à aller faire un tour sur cet article pour comprendre ce qu’est un rythme binaire et un rythme ternaire qui vient en complément de notre article sur le rythme.

Les rythmiques de base (pour débutants)

Si tu débutes à la guitare, je te conseille dans un premier temps d’aller voir l’article sur le rythme pour débuter.

À présent, tu vas être en mesure de lire des rythmiques et les reproduire sur ta guitare.

Nous avons pensé à toi en te mettant à disposition un fichier regroupant quelques rythmiques de base pour commencer à appliquer tout ce que l’on a vu dans cet article, il te suffit de le télécharger au bas de l’article.

Dans cette vidéo, Cyrille t’explique comment jouer un rythme à la guitare, ainsi tu pourras commencer à appliquer ce que nous avons vu dans cet article :

Il te montre la bonne inclinaison du médiator à avoir ainsi que le geste du idéal du poignet.

Conclusion

Tu as maintenant connaissance des fondements du rythme.

Si cet article t’as plu, n’hésite pas à nous le dire en commentaire ça nous fera plaisir :-)

Si tu souhaites mettre en pratique les connaissances rythmiques que tu as apprises dans cet article et pour travailler toutes les rythmiques et progresser à la guitare en te faisant plaisir, je te conseille de suivre le cours Le Rythme dans la Peau.

Si tu es déjà un guitariste avancé et que tu souhaites te perfectionner dans le rythme et aller plus loin, tu peux également aller voir cet article pour améliorer son rythme.

Maryline de MyGuitare

Maryline accompagne les MyGuitaristes dans leur parcours à la guitare en partageant nos valeurs pédagogiques, notre bienveillance et la bonne humeur générale !

TU AIMERAS SUREMENT AUSSI

La Théorie dans la Peau

Metal
Pop
Rock
Blues
Funk
French
Débutant

Pour maîtriser facilement le solfège et savoir l'appliquer au quotidien à sa guitare pour plus de liberté.

Le Rythme dans la Peau

Metal
Pop
Rock
Blues
Funk
French
Tout Niveau

La méthode indispensable et progressive pour apprendre la guitare avec la pédagogie MyGuitare et progresser en se faisant plaisir.

Je Débute la Guitare Acoustique

Metal
Pop
Rock
Blues
Funk
French
Pour bien débuter

La Méthode progressive et ludique pour débuter la guitare acoustique, dépasser le stade débutant et te faire plaisir dès la 1ère leçon !