SUPER GUIDE

Les Pédales et Effets

Partager :
Download this Guide

Si tu es déjà allé voir un concert et que tu as observé l’un des guitaristes sur scène, tu as peut-être remarqué à ses pieds une multitude de petites boîtes de toutes les couleurs...

Tu t’es certainement demandé à quoi pouvaient bien servir tout ça et si toi aussi un jour tu pourrais en utiliser...

Eh bien l’utilisation de ces petites boîtes sont en fait l’une des choses les plus amusantes à la guitare électrique !

Ces petits appareils permettent de modifier le signal émis par notre instrument pour en modifier le son.

Pourtant, même pour certains guitaristes confirmés, ce monde reste un mystère, car il en existe un nombre incroyable, ce qui a vite fait de nous perdre.

Il est possible de diviser les pédales d'effets en quatre catégories, ce qui te permettra de te repérer plus facilement dans ce vaste univers :

  • Les pédales de saturation : crunch, overdrive, distortion, fuzz
  • Les pédales de modulation : chorus, flanger, phaser, vibrato, tremolo, rotary
  • Les pédales de delay, reverb et looper pour travailler sur le temps, la spatialisation ou la répétition du son
  • Les pédales de compression, de filtre d'enveloppe et de boost pour travailler sur les fréquences

Dans un premier temps, il est important d’avoir un bon son sans effets.

Ce fut d’ailleurs l’objet des articles précédents sur les guitares et amplis.

Ensuite, pour te faire plaisir, pour les besoins du style de musique que tu souhaites jouer ou encore pour imiter ou te rapprocher du son de ton guitariste préféré, tu vas peut-être commencer à t’intéresser aux effets...

Certains effets se trouvent parfois déjà sur notre ampli comme la reverb, le delay ou encore l’overdrive (et beaucoup plus sur les amplis de modélisations dont on ne parlera pas ici, puisque tu ne devrais pas avoir besoin de pédales externes si tu as déjà les effets sur ton ampli !). 

Ces petites boîtes se transportent partout et se branchent sur la plupart des amplis très simplement, ainsi tu auras toujours ton son (ou du moins ce qui s’en rapprochera selon le type d’ampli que tu utiliseras) partout avec toi.

Quand tu n’as qu’un ampli sans vraiment d’effets, il pourra alors t’être utile d’ajouter certaines pédales externes afin d’obtenir le son que tu veux.

On parle ici d’effets externes de type pédales que tu vas pouvoir activer avec ton pied pour modifier le son (de manière analogique en général).

D’autres types de pédales existent regroupant des modélisations numériques de pédales analogiques et d’amplis connus : les multi-effets dont nous parlerons à la fin de cet article.

Ce qui va distinguer les différentes pédales que l’on va pouvoir trouver sur le marché sont les composants électroniques qui vont modifier le son d’une certaines façon afin de générer un effet particulier qui sera réglable à l’aide de boutons (potentiomètres).

 

Découvrons à présent cet univers gigantesque des pédales d’effets !

Les pédales de saturation

pédales de saturation

La saturation vient d’une amplification du signal sonore qui va le déformer.

On obtiendra un son plus ou moins agressif avec un certain sustain, c’est-à-dire que la note va durer après avoir été jouée.

Ce type d’effet est probablement le plus utilisé en guitare électrique, notamment dans les styles blues, pop-rock et metal.

Il y a différentes pédales dans cette catégorie, qui se définissent par leur intensité de saturation.

Le crunch

pédale crunch

Le crunch est l’effet le plus léger.

Il a un son clair qui ne sature que sur les attaques franches.

Ce niveau de saturation peut être atteint avec un ampli à lampe poussé un peu.

Toutefois certaines pédales l’imitent.

Cet effet est surtout utilisé dans le blues.

Beaucoup de guitaristes n’achèteront pas une pédale spéciale pour le crunch.

En effet, d’autres pédales comme les overdrive permettent de plus ou moins recréer ce son.

Cependant, si tu es passionné de blues, je te conseille ce modèle à tout petit prix : la Harley Benton Crunch Distortion

Pour les budgets un peu moins serrés et les amateurs du son des Vox AC30, celui-ci se retrouve dans la superbe pédale Vox Valvenergy Mystic Edge

L’overdrive

Ibanez TS9

Le niveau supérieur de saturation concerne les pédales d’overdrive, qui vont imiter un ampli à lampe surchargé.

On retrouve cet effet dans le blues et le rock old school.

À leurs débuts, les pédales d’overdrive étaient plus “crémeuses” que les fuzz et s’approchaient du son d’un bon ampli à lampes qui sature.

Je te conseille donc deux valeurs sûres : L’Ibanez TS9 Tube Screamer ou encore le célèbre modèle TS808.

Pour avoir le son de la Tube Screamer mais à plus petit budget et pour les personnes qui ne sont pas très à l’aise avec les réglages et boutons partout, le modèle OD-808 de Maxon sera parfait.

Ces pédales sont aux alentours de 120 à 200 euros.

Pour autant la Boss SD1 originale qui est également une référence dans le domaine de l’overdrive est tout à fait abordable au prix de 59 euros.

Une pédale un peu hybride qui permet de mixer l’overdrive et la distortion et qui mérite de faire ce petit apparté est la Boss OS-2, car elle permettra de ravir et parfois de suffire plutôt que de se balader avec plusieurs pédales.

La distorsion

Electro-Harmonix Metal Muff

La distorsion est un overdrive exagéré avec un fort taux de saturation.

On retrouve cet effet dans le metal ou le rock récent car le son vif et tranchant est bien adapté aux solos enflammés !

Les différents types de distorsion qui existent sont assez impressionnants, de la riche et lisse à la plus perçante.

Le son est globalement plus sale et agressif que sur l’overdrive, avec plus de gain.

Pour moins de 100 euros, tu auras le choix entre la Boss Metal Zone MT2, l’Electro-Harmonix Metal Muff ou la ProCo Sound RAT2.

Je te conseille aussi de voir la Boss DS1 pour 59 euros, très polyvalente et utilisée notamment par Satriani ou encore Kurt Cobain.

Le fuzz

Fuzz Face

Enfin, la pédale de fuzz est l’effet à la saturation maximum, imitant un ampli défectueux.

Le son est typiquement rétro et on retrouve le fuzz dans de vieux albums de grands groupes de rock comme les Doors, Led Zeppelin ou Jimi Hendrix.

Ce style de pédale fut très utilisé dans les années 60.

Souvent, la fuzz va complètement changer le son de l’ampli, alors fait bien attention de choisir l’effet que tu recherches.

Attention aux types de transistors sur les fuzz, ceux au germanium sont faits pour un son plus chaud et bluesy mais sont plus fragiles.

Pour un bon niveau de gain et un son un peu plus moderne, opte pour le modèle au silicium.

Une des meilleures pédales de fuzz selon moi est la Wampler Velvet Fuzz, mais elle peut être un peu chère pour des débutants. 

Tu pourras peut-être te tourner vers les nombreux modèles de Fuzz Face conçus par Dunlop, qui se sont popularisés notamment par Jimi Hendrix, chacun des différents modèles ayant sa particularité (les plus connues sont la Hendrix, la Bonamassa, je te conseille aussi la Germanium ou la JHF1).

Une autre alternative qui risque fort de te plaire, surtout pour les fans de metal et pour 68 euros seulement : la Big Muff PI d’Electro-Harmonix, qui te permettra de faire des merveilles, et ce dans tous les effets de saturation (à manipuler toutefois avec précaution étant donné la sensibilité de ses réglages), ou encore la Electro Harmonix Op-Amp Big Muff Pi Fuzz pour vraiment sentir le son Big Muff.

Il y aurait encore beaucoup à dire sur ces pédales, mais nous souhaitons rester clairs et concis pour que cet article soit également adapté aux débutants.

Les pédales de modulation

pédales modulation

Nous allons maintenant évoquer les pédales de modulation.

Une pédale de modulation permet de sculpter le son, de modifier la hauteur du signal et donc d’obtenir une grande variété d’effets.

Voici une petite sélection de pédales d’effet de modulation.

L’effet de chorus

Chorus CE5 Boss

C’est certainement l’effet le plus répandu parmi les pédales de modulation, qui a d’ailleurs été très utilisé dans les années 80.

C’est un effet qui consiste à épaissir le son en démultipliant le son d’origine sur différentes fréquences tout en le retardant.

Il peut donner l’impression de jouer avec quelqu’un qui fait la même chose que nous en même temps, c’est l’effet «chœur».

Utilisé sur un son saturé, comme chez Zakk Wylde, il donnera une épaisseur et une couleur supplémentaire à notre solo et pourra aider nos phrases à sortir d’un contexte sonore très fourni.

En son clair, on a une impression aérienne et une couleur particulière.

S’il est bien utilisé, le chorus peut donner l’effet d’une guitare 12 cordes.

Il faut faire attention, car si le chorus est sur-utilisé, il peut donner un côté kitch ou ringard.

En effet, il est souvent mal aimé du fait de sa connotation années 80 et pop-rock surproduite.

Il faut donc bien savoir l’utiliser, la clé est de ne pas trop en faire, on gagnera ainsi en profondeur.

Tu pourras en entendre sur l’intro de Metallica "Enter Sandman" ou encore "Nothing Else Matters".

Le chorus est également utile pour épaissir une basse, une guitare solo ou rythmique.

Il peut aussi doubler une guitare acoustique dont les médiums sont un peu limites.

Tu pourras trouver des modèles abordables, à moins de 100 euros, comme la Boss Chorus CH1, la Boss CE-5 Chorus Ensemble ou l’Electro Harmonix Neo Clone.

Un peu plus chère, mais vraiment polyvalente : la MXR M 234 Analog Chorus.

L’effet de flanger

Flanger MXR 117R

C’est la pédale la plus extrême des trois.

On dit souvent qu’elle donne l’impression d’un avion qui décolle.

C’est aussi la meilleure amie des joueurs de metal !

Ces pédales imitent l’effet obtenu dans les années 60 pendant les expérimentations de studio.

On enregistrait un même morceau avec deux magnétophones, ce qui donnait un effet un peu désynchronisé, une sorte de phasing.

Puis, les ingénieurs ralentissaient l’un des magnétophones en pressant sur le bord du cylindre d’entraînement de la bande (appelé flange en anglais).

Le décalage entre les deux magnétophones devient ainsi plus prononcé.

Le premier exemple de flanging stéréo de l’histoire se trouve à la fin de “Bold as Love” de Jimi Hendrix.

L’effet utilise un delay très court associé à un oscillateur.

Utilisé avec parcimonie, le flanger donne un son ressemblant à un synthétiseur.

Si au contraire on le pousse au maximum, il va donner à notre solo une nouvelle dimension et plus de puissance.

Le modèle phare très largement utilisé par Eddie Van Halen est le MXR M-117R Flanger, mais il coûte dans les 200 euros ce qui peut être un peu cher pour un débutant.

Pour moins de 100 euros tu pourras opter pour la Mooer Eleclady Analog Flanger ou encore la Boss BF3 Flanger qui est trouvable en occasion pour moins de 50 euros.

Pour les amateurs de pedalboards bien fournis, cet effet sera à placer avant les effets de delay et reverb et de préférence après la distorsion.

L’effet de phaser

MXR M101 Phase 90

Beaucoup de guitaristes confondent l’effet de phaser et de flanger.

Pourtant, le son produit est bien différent.

Le phaser est créé électroniquement grâce à une série de filtres associés avec un oscillateur basse fréquence alors que le flanger utilise un delay très court.

Le phaser a donc un effet très planant, donnant un effet de vague sur les fréquences du signal.

Il n’a pas vraiment d’équivalent dans la réalité, alors que le flanger est similaire à un effet que l’on peut rencontrer dans la nature appelé “effet doppler”.

Un Phaser est utilisable dans tout genre musical mais il est très utilisé en son clair dans le reggae (tu pourras l’entendre sur le solo de “No Woman no Cry” de Bob Marley sur son “Live au Lyceum”) ou en funk comme alternative à la Wah Wah

En saturé, il sert à grossir le son (dont sont friands Brian May de Queen ou Eddie Van Halen dans les intros de “Atomic Punk” ou “Ain’t Talking about Love”).

Pour environ 100 euros, on pourra obtenir LA pédale de phaser la plus connue : la MXR M101 Phase 90.

Un peu plus chère mais très souvent recommandée pour le son chaleureux qu’elle produit, on pourra opter pour la MXR 1974 Vintage Phase 90.


Pour ceux qui ne veulent pas dépenser plus de 100 euros, l’Electro-Harmonix Small Stone MK4 est une bonne alternative.

Le vibrato

MXR M68 Uni-Vibe Chorus/Vibrato

Les pédales de vibrato et trémolo sont souvent confondues.

Il est tout de même intéressant de savoir les différencier.


Le vibrato permet de varier la hauteur du signal, jusqu’à créer un effet vocal et rythmique, parfois même de désaccordage.

C’est l’un des effets de guitare les plus vieux.

Les réglages les plus communs sont la hauteur de l’intervalle et la vitesse du cycle.

Le vibrato ajoute du mouvement au son, sans l’effet saccadé du trémolo.

Le vibrato donne une sensation beaucoup plus fluide.

Jimi Hendrix utilisait beaucoup l’Uni-Vibe par exemple.

Parmi les meilleures pédales, on trouvera donc la MXR M68 Uni-Vibe Chorus/Vibrato, mais tu pourras aussi choisir une solution plus abordable comme la TC Electronic Viscous Vibe.

Le trémolo

Boss TR2

Le trémolo, lui, fait simplement varier le volume du signal à un intervalle prédéfini.

Il sonne comme si tu jouais une note puis que tu tournes le bouton de volume de haut en bas.

De manière générale il sera possible de régler la vitesse et la profondeur sur ces pédales. Tu pourras avoir un effet subtil qui sera très doux à l’oreille (comme dans “Born on the Bayou” de Creedence Clearwater Revival) ou plus intense, qui sera comme haché et accentuera un riff (que tu pourras entendre dans “Gimme Shelter” des Rolling Stones).

Je te conseille pour les moins chères la Boss TR2, L’Ibanez TRMINI ou encore la tc electronic Choka Tremolo. Si tu as un meilleur budget, tu peux te diriger vers la Fulltone CS Supa-Trem2 V2 avec son superbe effet stéréo.

Le rotary

Rotary Machine RM600

Le rotary va donner l’effet d’un son tournant en imitant une cabine Leslie.

Mais qu’est-ce qu’une cabine Leslie ?

Cette cabine est un dispositif avec des hauts parleurs qui sont dirigés vers des diffuseurs rotatifs situés en haut et en bas de la cabine. Cela va créer un vibrato assez haché.

La cabine était originellement utilisée avec le célèbre orgue Hammond B3.

Parmi les pédales les plus complètes qui deviennent rares à trouver, la Boss RT20 Rotary Ensemble sera un bon choix. Pour un budget plus raisonnable, la tc electronic Vibraclone Rotary ou la Behringer Rotary Machine RM600 (trouvable en occasion).

Les pédales de pitch-shifter

Boss OC5

Les pédales de pitch-shifter vont ajouter de la profondeur au son.

L’effet va permettre d’ajouter des notes à la note fondamentale ou bien de modifier cette dernière.

Les deux principales sont l’octaver et l’harmoniseur qui vont modifier la tonalité du son.

L’octaver va simplement transposer le son à une ou plusieurs octave(s) supérieure(s) ou inférieure(s) et donc avoir un son plus lourd ou plus léger.

Cela a un gros impact sur le résultat final, beaucoup plus lourd et riche en basses.

Les bassistes sont d’ailleurs des amateurs de cet effet.

On retrouve dans ses célèbres utilisateurs Jimi Hendrix, Tom Morello et Jack White.

L’harmoniseur va quant à lui, permettre de créer des intervalles autres que la simple octave, ce qui donne des effets d’harmonie.

Il est souvent utilisé en chant mais marche bien pour la guitare ou la basse aussi.

Steve Vai utilisait beaucoup cet effet.

L’harmoniseur le plus connu est sans doute la Whammy de Digitech utilisée par Tom Morello comme sur le célèbre titre “Killing in the Name”.

La plupart des pédales de cette catégorie sont assez chères.

En revanche, la Boss OC5 est une bonne pédale pour environ 130 euros.

Pour ceux qui peuvent dépenser plus, je conseille l’Electro Harmonix Micro POG, l’Electro-Harmonix Pitch Fork ou la Slammi de la même marque.

Dans tous les cas, choisis bien en fonction du son que tu recherches.

N’oublie pas qu’aucune des pédales de modulation proposées ne sonne de la même façon, elles ont chacune leur identité propre.

Dans une même catégorie, un modèle sera plus fait pour des sons chauds ou encore pour un certain style de jeu… Donc, je me répète, mais il faut savoir ce que l’on veut en faire et surtout tester avec sa guitare et son ampli.

Il existe encore d’autres pédales de modulation, mais nous avons résumé les principales. 

Les pédales d'effets qui travaillent sur le temps

pédales-reverb-1024x765.jpg

Nous allons maintenant évoquer les pédales de delay, reverb et looper.

Ces trois types de pédales vont permettre de jouer sur le temps.

Tu entendras parfois aussi parler de pédales d’écho.

Les pédales de reverb

Boss RV6

Les pédales de reverb (réverbération) donnent à la guitare une voix chaleureuse et envoûtante, en faisant résonner le son, en l’élargissant.

Cet effet ajoute de l’écho sur la guitare et puis s’éteint peu à peu.

La reverb donne également de la profondeur au son.

Cet effet est souvent utilisé dans la country, le rockabilly et le rock’n’roll.

La reverb est apparue avec les premiers studios, lorsque les ingénieurs se sont aperçus que la reprise d’une guitare avec un micro placé tout prêt produisait un son très sec et peu naturel car il lui manquait de la réverbération naturelle.

La plupart des amplis ont donc déjà cet effet intégré.

Cependant, beaucoup de guitaristes préfèrent avoir une pédale séparée pour augmenter leur possibilité d’options programmables.

Si on utilise la reverb légèrement, la guitare a un son plus naturel, tandis que si on l’utilise à l‘extrême, on obtient une profondeur caverneuse. Il existe beaucoup de types de reverb, choisis bien celle qui correspondra à ce que tu recherches.

C’est un outil excellent pour ajouter de la couleur et de la chaleur à un son clair, mais il peut rapidement faire sonner un son très saturé de manière boueuse.

La plupart des pédales de reverb sont autour de 130 euros.

Celles que je recommande sont la Boss RV6, L’Electro-Harmonix Holy Grail ou pour les plus gros budgets la Boss RV5 Digital Reverb.

Si ton budget ne te permet pas de dépenser ce prix, je te conseille de regarder si tu peux les trouver en occasion.

Sinon tu trouveras aussi la Tc electronic Hall of Fame 2 pour une centaine d’euros qui fera aussi bien le travail.

Les pédales de delay

Boss Digital Delay DD3

Les pédales de délai (ou delay) vont permettre de donner un écho plus court que celui de la réverbération.

L’avantage de ce type de pédale est qu’il est possible de régler le nombre et la longueur des répétitions qu’on souhaite, ainsi que le volume.

On l’utilise dans tous les styles de musique, généralement pour gonfler le son d’une guitare lead.

On peut faire durer les répétitions, ce qui donnera de l’écho, ou laisser une seule répétition, ce qui donne le fameux slap-back populaire dans le rockabilly.

Selon la lenteur entre les répétitions, on peut donner un effet très dramatique ou au contraire quelque chose de bien rythmé.

Les réglages offrent donc une grande possibilité de son.

Le delay était très utilisé dans les solos de David Gilmour, ou dans certaines chansons de U2 comme “The Edge” ou “Where The Streets Have No Names”. On le retrouve aussi dans “Cathedral” d’Eddie Van Halen. Cet effet donne un son plein, très agréable en live, où le but est d’immerger le public dans notre musique autant que possible.

Les pédales de delay sont souvent assez coûteuses. Il faudra dépenser au moins 100 euros pour une pédale de qualité. Parmi les moins chères, on trouvera la Boss Digital Delay, de préférence la DD3 ou la DD8.

Si ton budget le permet, tu peux aussi te diriger sur un modèle plus cher comme la MXR Carbon Copy, la TC Electronic ND1 Nova Delay, la Boss DD200 Digital Delay ou encore l’Electro-Harmonix Deluxe Memory.

Les pédales de loop

Loop Station RC5

Les pédales de loop (ou looper) vont mettre en boucle un échantillon musical tout en l’enregistrant.

Elles permettent donc de créer ses propres accompagnements ou de doubler sa guitare. On pourra ensuite superposer plusieurs enregistrements (une basse, une guitare rythmique, une mélodie, une voix…).

Sur la plupart des pédales, on pourra contrôler les fonctions avec nos pieds ce qui est très pratique.

La pédale de loop est un outil absolument génial pour travailler la guitare : elle permet de s’écouter et donc de prendre du recul et d’entendre ses erreurs.

La manipulation est généralement assez simple, cette pédale sera utile aussi bien aux débutants qu’aux experts.

Sur les pédales de loop avec des rythmiques de batterie intégrées, tu pourras jouer seul tout un morceau, improviser, composer ou trouver des harmonies.

Tout cela en gardant le bon rythme, ce qui est bénéfique à un débutant.

Eh oui, en prime ça te fera travailler ton rythme car il est primordial d’avoir un bon sens du rythme lorsqu’on utilise une pédale de loop afin de boucler les prises au bon moment.

En résumé, tu pourras presque monter un groupe à toi seul avec ce petit appareil !

Bien sûr ici, c’est toi qui fera tout le boulot tu l’as bien compris 😊

Parmi les pédales de looper les plus abordables, tu pourras trouver la Ditto Looper pour moins de 100 euros.

Chez Boss deux excellents modèles sont reconnus :la RC5 et la RC300, un peu plus chère, mais avec 6 pédales offrant des possibilités exceptionnelles ainsi que des rythmiques pour enrichir notre morceau.

Pour les plus intéressés, la Digitech Trio+ Band Creator offre des options vraiment sympas et pratiques.

Enfin, la TC Electronic Flashback te permettra de faire à la fois un effet delay et un looper pour moins de 150 euros.

Les pédales d'effets qui travaillent sur les fréquences

pedales-compression.jpg

Nous allons maintenant évoquer les pédales de compression, filtre et boost.

Ces trois types de pédales d’effet vont influer sur le volume du signal et jouer sur les fréquences.

Les pédales de compression

MXR M102 Dyna Comp

Beaucoup de guitaristes utilisent des pédales de compression pour homogénéiser leur son.

Ces pédales vont réduire la différence entre le volume le plus bas et le volume le plus haut d’un signal.

Elles sont généralement utilisées par les joueurs de country et de funk pour ajouter du punch et épaissir leur son.

Le compresseur va réduire le volume de notre instrument s’il dépasse un certain seuil (réglable) et on va pouvoir choisir l’importance de la réduction. 

En guitare, le compresseur va augmenter le volume des notes faibles ou qui s’estompent et donner ainsi l’impression d’une augmentation du sustain, ce qui est bien pour les solos et permet de faire ressortir des détails du jeu (comme le hammer-on ou le pull-off) ce qui est très intéressant à plusieurs niveaux, voir même pour des arpèges par exemple.

La compression va donner l’impression d’un son écrasé.

Le compresseur affecte aussi la dynamique de ta guitare en l’adoucissant, ce qui peut être utile pour éviter aux passages les plus calmes de se perdre dans le reste de la musique et aux passages les plus forts de noyer le reste.

Pour les pédales les moins chères tu peux te diriger vers la MXR M102 Dyna Comp ou la Boss CS3 pour moins de 100 euros.

Si tu es prêt à dépenser un peu plus, la Wampler Mini Ego Compressor sera très bien.

Les pédales de filtre d’enveloppe

Dunlop Crybaby 535Q

Les pédales de filtre d’enveloppe vont accentuer ou supprimer des fréquences dans le son.

Le filtre le plus célèbre est la wah-wah.

Elle imite une voix humaine et a été popularisée par Jimi Hendrix.

Cet effet est utilisé en funk, en rock ou en metal.

Une wha traditionnelle permet de contrôler la variation du filtre avec son pied.

Lorsque l’on bascule doucement la pédale d’avant en arrière, on entend un son de balayage lent.

Si on la bascule rapidement, le son wah-wah sera très énergique.

Plus on enfoncera la pédale, plus ce son sera présent.

Si on n’appuie pas trop, le son sera en retrait.

Comme on peut changer la couleur du son en jouant, c’est un effet très dramatique et expressif.

Il existe une grande variété de wah-wah, chacune avec un son distinctif.

Les auto-wah sont des variantes de ces pédales, qui font varier le son automatiquement à chaque coup de médiator ou de manière cyclique comme dans un phaser.

La pédale de wah-wah la plus célèbre est certainement la Cry Baby de Dunlop.

Il en existe plusieurs types mais la classique coûte un peu moins d’une centaine d’euros. Pour le même prix tu pourras te procurer une VOX V847A.

Pour les pédales d’effet entre 150 et 200 euros, tu trouveras aussi des perles : La Dunlop Crybaby 535Q ou encore la MXR Audio Electronics MC-404. Zakk Wylde a d'ailleurs sorti un modèle signature, représentatif de son utilisation à grande échelle sur scène.


Les pédales de boost

MXR Micro Amp M133

La pédale de boost va augmenter le volume de la guitare lorsqu’elle sera activée, ce qui lui permettra de se démarquer des autres instruments (notamment lors de solos par exemple).

La pédale de boost est l’une des pédales d’effet les plus utiles.

Elle va donner du caractère à notre ampli, ou bien va augmenter une guitare un peu faible.

Elle est particulièrement pratique pour les solos où l’overdrive ou la distorsion noierait le son.

Certaines pédales de boost sont plus transparentes tandis que d’autres vont faire ressortir certains tons intentionnellement.

Elles peuvent créer une certaine distorsion sur notre ampli à bas volume et elles ajoutent de la clarté à nos riffs en solo.

Tu pourras trouver de bonnes pédales de boost pour moins de 50 euros, comme l’Electro-Harmonix LPB.

Pour une centaine d’euros, tu pourras aussi avoir un bon boost moyen de gamme comme la MXR Micro Amp M133.

Si tu recherches des pédales de pros, je te conseille la Rockett Archer, la Wampler dB+ Boost ou la Xotic EP Booster.

Les pédales multi-effets

Boss ME-80

Si tu n’as pas l’envie ou le budget pour investir dans une panoplie de pédales d’effets (et aussi parce que tu n’as généralement qu’un pied disponible), la solution peut être le pédalier multi-effets !

À lui tout seul il regroupe une multitude de modélisations d’effets numériques (c’est la grosse différence avec les pédales d’effets évoquées plus haut qui produisent un son analogique pour la plupart).

Il te suffira d'actionner une pédale pour obtenir tous tes réglages préprogrammés, contrairement à un pedalboard classique regroupant une multitude de pédales qui ne seront configurées que dans une position précise pour chacune d'entre elles.

Parmi les pédaliers multi-effets, on trouvera le Boss GT-1 Guitar Multi-FX Pedal de bon rapport qualité-prix avec la qualité des sons Boss qui sera au rendez-vous.

Pour avoir encore plus de liberté dans les réglages des différents effets, le Boss ME-80 saura certainement te satisfaire, étant très complet.

Pour les plus gros budgets arrive ensuite le Kemper Profiler Stage ou encore le tout nouveau Quad Cortex qui permet de modéliser des sons d’amplis et simulateurs de baffles ainsi que tous les effets utiles et qui sonne terrible ! (pour les utilisateurs avertis seulement étant donné la multitude de réglages à effectuer pour paramétrer les différents sons, il faut déjà s’y connaître ! Ce pédalier d’effets ne sera donc pas conseillé pour des débutants).

Les séries Vox Tonelab sont également une valeur sûre, comme la série SE ou LE, il sera encore possible d’en trouver en occasion pour un budget raisonnable.

Conclusion

Nous avons résumé les différents types de pédales d’effet pour guitare.

Tu en découvriras certainement d’autres durant ton parcours car il en existe une variété incroyable qui ne cesse de croître.

L’important avec les pédales, c’est de s’amuser et se faire plaisir, de rechercher les sons qui nous plaisent et de les combiner.

Il ne s’agit pas d’un accessoire indispensable si tu joues de la guitare électrique, mais tu auras sûrement envie un jour de les tester ou tu y seras rapidement confronté.

Cet article touche à sa fin, j'espère qu’il t'aura éclairé sur les différentes sortes d'effets pour guitare électrique et pourquoi pas, peut-être même donné l’envie et la curiosité d’essayer l’un ou l’autre de ces effets.

Si tu n'as pas de guitare électrique mais que tu souhaites ajouter quelques effets au son de ta guitare électro-acoustique, sache que le fabricant Fishman a développé des effets spécialement conçus pour les musiciens acoustiques, tu pourras trouver une pédale de reverb, un delay et même un chorus pour te faire plaisir aussi.

N’hésite pas à laisser un commentaire pour nous dire ce que tu utilises comme matériel et ce que tu as préféré dans cet article.

Maryline de MyGuitare

Maryline accompagne les MyGuitaristes dans leur parcours à la guitare en partageant nos valeurs pédagogiques, notre bienveillance et la bonne humeur générale !

TU AIMERAS SUREMENT AUSSI

Je Débute la Guitare Électrique

Metal
Pop
Rock
Blues
Funk
French
Pour bien débuter

La méthode progressive et ludique pour débuter la guitare électrique, dépasser le stade débutant et te faire plaisir dès la 1ère leçon !

Avoir un bon son avec son ampli

Metal
Pop
Rock
Blues
Funk
French
Débutant

Ce cours est un guide pour apprendre à régler ton ampli, ta guitare et tes pédales d’effets pour obtenir le son que tu recherches.

Le Rythme dans la Peau

Metal
Pop
Rock
Blues
Funk
French
Tout Niveau

La méthode indispensable et progressive pour apprendre la guitare avec la pédagogie MyGuitare et progresser en se faisant plaisir.