SUPER GUIDE

Le jeu en legato

Partager :
Download this Guide

Bienvenue dans ce chapitre passionnant sur la technique du jeu en legato. 

Tu trouveras ici des vidéos et exercices de 2 de nos professeurs : Cyrille et Jérôme.

Tu pourras choisir quelle vidéo regarder pour chaque sujet, ou toutes les regarder pour avoir une vision à 360° de la thématique !


Legato vient de l’italien qui signifie “lié”. La technique du jeu en legato consiste à attaquer une première note au médiator et à faire sonner les autres uniquement avec la main gauche en utilisant principalement 3 autres techniques : le Hammer (ou Hammer-on), le Pull-off et le glissé (slide) dans une moindre mesure.

Ces éléments techniques sont très importants en guitare, même en guitare acoustique, car ils t’apporteront une certaine fluidité de jeu, voire une certaine expressivité.

Ces effets de jeu sont aussi appelés “les appogiatures” et sont très utiles pour ne pas dire indispensables en guitare pour exprimer toute la musicalité d’une partie.


Dans cet article nous allons donc voir successivement comment réaliser ces 3 techniques puis comment les assembler pour mettre en place une technique de jeu en legato propre et bien en place.


Je te conseille de prendre le temps de bien maîtriser chacune des techniques individuellement avant de mettre en place le legato, car sinon tu risques d’être bloqué.e à un certain niveau. C’est comme si tu avais une maison sans fondation, ça va peut-être tenir un temps, mais en cas de tempête, elle risque de se retrouver par terre 😉


Il est très utile d’apprendre cette technique car elle est plus facile à maîtriser que l’aller-retour au médiator et permet de créer une impression de vitesse relativement facilement.

Elle est aussi utilisée dans tous les styles de musique et est donc un incontournable sur le chemin du guitariste soliste.


Commençons donc dès maintenant par la technique du Hammer.

Les Hammers ou Hammer-ons à la guitare

Qu'est-ce qu'un hammer ou hammer-on ?

Le Hammer est une technique qui consiste à réaliser un mouvement où l’on vient "taper" ou “frapper” une corde avec le bout du doigt sans l'attaquer préalablement au médiator ou à la main droite. L’énergie de cette “frappe” permet de faire vibrer la corde et d’émettre un son.

Cette technique est utilisée sur toutes les guitares : classique, folk ou électrique, mais avec une guitare électrique et de la distorsion, il faudra comparativement beaucoup moins de force pour faire sonner proprement un hammer que sur une guitare acoustique.

Le hammer, ou "hammer-on" (‘marteau’ en anglais), te permettra de jouer deux notes en attaquant au médiator seulement la première. 

Le principe est donc d’enlever certaines attaques de médiator pour fluidifier le jeu (plus de facilité) et aussi le son. En effet, à l’écoute, deux note jouées en hammer donnent un son plus ‘coulant’ que deux notes attaquées. 

Nous avons découpé la suite de la partie sur les hammers en 3 sections : 

  • Une section pour les débutants qui contient toutes les explications de base et des exercices pour réaliser une technique de hammer propre
  • Une section pour les intermédiaires qui contient des exercices pour maîtriser la technique et bien la mettre en place rythmiquement
  • Une section pour les guitaristes encore plus avancés avec des techniques poussées comme le double hammer.

Comment faire un hammer ? - Débutant

Comme nous l'avons vu plus haut, faire un hammer, cela signifie venir taper ou frapper une corde avec un doigt, comme avec un marteau, sans attaquer préalablement cette corde au médiator ou plus généralement à la main droite.

Pour faire un petit rappel, on dit qu'on attaque une note quand on la joue avec la main droite, c'est un jeu qui est dit Staccato.

Le jeu staccato, dans lequel toutes les notes sont attaquées, s'oppose au jeu en legato où les notes sont "liées", et donc non attaquées.

Ce sont les techniques comme le hammer, le pull-off ou le slide qui permettent de mettre en place un jeu en legato.

Le principe

Le principe de ce mouvement est de jouer une première note attaquée, et de faire apparaître la deuxième note avec la force d’un autre doigt qui, effectuant ce rôle de marteau, fera sonner la deuxième note.

Chaque doigt de la main harmonique devient capable avec la pratique, d’effectuer des hammers dans les cas nécessaires.

Voyons tout de suite les deux cas de figures rencontrés

  • À partir d’une corde à vide :

Comme très souvent sur des petits riffs ou solos ou dans certains accompagnements, on peut avoir besoin d’effectuer des hammers sur les cordes de Ré ou La à vide,  par exemple. 

Exercice
  1. Jouer la corde de Ré à vide
  2. Appuyer la corde sur la 2ème case avec le majeur de la main harmonique juste après l’attaque de la corde à vide.

Cet enchainement de 2 notes devrait te faire entendre les notes ré et mi à la suite. 

Pour que le volume sonore de la deuxième note (mi) soit à peu près aussi fort que le volume de la note attaquée (ré), il faut un certain élan, une certaine force du majeur. Au-delà de la force mise en œuvre, c’est aussi à l’extrémité du doigt de venir appuyer la corde, sinon le hammer avec le doigt à plat et avec la pulpe du doigt, ne s’entendra pas assez.

  • À partir d’une note appuyée :

L’autre cas de figure est assez similaire mais c’est la note de départ qui change.

Il est tout à fait possible, voire fréquent de rencontrer des hammers qui se font à partir d’une note appuyée quelque part sur le manche.

Par exemple sur la corde de mi grave, si j’ai l’intention de faire entendre les notes La (5ème case) et Si (7ème case), j’appuie ma note La (avec l’index), et juste après l’avoir attaquée au médiator, tout en laissant mon index posé sur la corde et en laissant la corde continuer de sonner, j’effectue le geste de marteau avec la “chute “de l'annulaire en 7ème case, pour faire entendre la deuxième note, le Si.

Dans ce cas aussi, il faut un certain “élan” du hammer pour bien faire sonner cette deuxième note.

En général, les premiers hammers n’ont pas encore un gros volume sonore, c’est tout à fait normal.

Avec un peu d’entrainement et des extrémités de doigts plus “raffermies”, le son viendra vite et cette figure te paraîtra bientôt facile.

Il est à noter que le travail des hammers sur guitare acoustique est très formateur concernant la force des doigts.

Sur une guitare électrique c’est plus facile, et avec un son drive ou saturé, ça devient même très facile.

Il est rare d'effectuer des hammers avec le petit doigt au début, tout dépendra de l'écart de cases que tu auras à faire.


Petite notion rythmique importante : il faut savoir pratiquer deux cas de figures différents d’articulation rythmique, je te conseille pour ça les 3 exercices suivants :

4 Exercices pour travailler les hammers

Exercice #1

Nous allons donc passer directement à une mise en pratique :

  • Place ton index sur la 5ème case de la corde de Sol et joue cette note au médiator
  • Puis, sans faire d'attaque au médiator (ta main droite ne fait rien), viens écraser ton annulaire dans la case 7

Tu viens de faire ton 1er hammer (peut-être pas le premier de ta vie de guitariste, mais en tout cas le premier de cette leçon 😊 )

  • Hammer décomposé en deux croches

Le hammer sur un débit de croches consiste à attaquer une première note sur le temps et d’articuler le hammer dans un débit de croches.

Par exemple, joue la corde de Ré à vide sur le premier temps et fais chuter le majeur en deuxième case pour faire sonner la note Mi, sur le “et” de chaque temps : 1 et 2 et 3 et 4 et,  sur la corde de mi grave dans les cases  0_2_0_2_0_2_0_2

Exercice Hammer

  • Montée sur toute la gamme de Mi m pentatonique en hammers

Pour tester la fluidité rapide à obtenir, entraîne-toi sur les 6 cordes en montant la première position de cette gamme, en hammers :

1ère position gamme de Mim pentatonique en hammers
1ère position gamme de Mim pentatonique en hammers

               

  • Hammer sur le Temps

Savoir jouer un hammer sur le temps peut être utile aussi, on peut l’utiliser pour "envelopper" une note.

C’est à ce moment-là plutôt un "effet". 

Pour cette façon de faire, le hammer devra être plus rapide, plus "nerveux", pour que le marteau tombe immédiatement après l’attaque de la première note, qui devient alors sous-entendue.

Joue des séries de 4 temps avec “2notes sur chaque temps”, soit à partir d’une corde à vide comme l’exercice précédent, soit à partir d’une note appuyée :



Les 3 clés d'un hammer réussi

1 - Un geste rapide

La clé d'un hammer-on réussi, c'est de taper vite, d'un coup sec.

Comme si tu voulais enfoncer un clou dans une planche de bois, jusqu'au bout, avec un seul coup de marteau.

Ou pour prendre une autre métaphore : c'est comme si on coupait une carotte avec un couteau sur une planche à découper (pas à la manière des cuisiniers, mais plutôt comme dans les films).

Le geste du hammer doit être précis, rapide et sec. Mais ce n'est pas pour autant qu'il ne faudra pas laisser sonner la première note sonner avant de venir taper avec ton doigt sur la corde.

La seule différence avec le coup de marteau, c'est que ton doigt doit rester en place, écrasé sur le manche de la guitare.

👉 Donc pour récapituler : la première clé d'un hammer réussi, c'est de taper vite, d'un coup sec et de laisser son doigt en place, écrasé sur le manche.

2 - Un geste déclenché au bon moment

La seconde clé d'un hammer réussi, c'est d'être bien en rythme. Cela signifie qu'à partir du moment où tu décides de faire ton hammer, ça doit aller très vite.

Le déclenchement doit être quasi-immédiat.

Tu n'as pas besoin de partir de très loin (il ne faut pas d'ailleurs, sinon ça va te ralentir et t’empêcher d’aller très vite), 2 cm au dessus du manche suffisent (plus tu progresseras, plus tu pourras davantage rapprocher tes doigts du manche et partir de moins haut).

3 - Un geste avec le bon niveau de force

Enfin, la 3ème clé d'un hammer réussi, c'est d'avoir une homogénéité dans le volume sonore.

Chaque note doit avoir le même volume pour que ça soit joli à écouter.

Il faut que la note jouée en hammer ait la même intensité sonore que la note précédente.

L'erreur à éviter absolument avec le hammer

Ce qu'il faut absolument éviter avec le hammer, c'est de poser ton doigt trop lentement sur la corde, sinon tu n'auras pas de volume sur la deuxième note.

Tu peux essayer, si tu fais ça, tu vas étouffer la corde et il n'y aura plus de son.

D'ailleurs, j'en profite pour faire une remarque : au début il est plus facile de faire sonner un hammer sur une guitare électrique avec un peu de distorsion que de faire sonner un hammer sur une guitare acoustique.

La raison est simple, sur guitare acoustique, tu ne peux compter "que" sur tes doigts pour faire sonner le hammer, alors que sur guitare électrique avec de la distorsion, la vibration de la corde est amplifiée.

Au début, il va te falloir un peu d'entraînement et de force pour réussir à faire sonner toutes les notes avec le même volume sonore, mais rassure-toi, ça vient assez vite si tu t’entraînes régulièrement.

Autres exercices de mise en place des hammers

Maintenant que nous avons vu comment réussir la technique du hammer, nous allons faire quelques exercices pour la mettre en place rythmiquement.

Nous allons faire un hammer avec des notes qui durent :

  • 4 temps (ce qui correspond à des rondes dans une mesure 4/4)
  • 2 temps (ce qui correspond à des blanches)
  • 1 temps (ce qui correspond à des noires)
  • 1/2 temps (ce qui correspond à des croches)
  • 1/4 temps (ce qui correspond à des double-croches)

(Si tu débutes, je te conseille de prendre ton temps, et de laisser de côté les croches ou même les double-croches pour l'instant car c'est plus difficile et la priorité dans cette première partie c'est de bien faire sonner les notes et pas d'aller vite)

Nous allons faire les exercices ci-dessous :

Exercice Hammers à la guitare #1
Exercice Hammers à la guitare #1

Conseils pour bien faire cet exercice

Dans cet exercice, le plus important, c'est de bien placer les hammers en rythme. Il ne faut surtout pas modifier le placement rythmique quand tu joues des hammers.

L'autre point important sur lequel il faut que tu sois attentif.ve, c'est que l'intensité du son soit la même pour chaque note. Le volume sonore doit être le même entre la note d'avant et le hammer.

Prends ton temps, joue d'abord les exercices en staccato (où tu attaques toutes les notes à la main droite, puis en legato, en jouant à chaque fois la 2ème note avec un hammer).

Tu peux les faire avec un métronome à 60 bpm ou moins.

Enfin, 2 remarques avant de terminer cette partie  :

  • Tu peux faire un hammer avec tous les doigts
  • Tu peux faire un hammer à partir d'une corde à vide
  • Tu peux aussi faire un hammer dit "dans le vide", à partir d'une corde qui ne vibre pas et c'est ton hammer qui va la faire vibrer (c'est une technique plus avancée que nous verrons plus tard)

Tu peux télécharger la tablature avec tous les exercices en cliquant ici

Bravo ! Tu viens de voir les bases pour maîtriser la technique du hammer, nous allons maintenant passer à un super exercice pour travailler les hammers.

La mise en place rythmique des hammers

Dans cette partie, nous allons travailler l'autre aspect le plus important après la technique : le placement rythmique.

Quand on veut jouer en legato, il ne faut pas que les hammers viennent perturber la rythmique, il faut être bien régulier en rythme et en volume.

C'est pour cela qu'il est très important d'avoir une mise en place des hammers très rythmique (pour tout ce qui concerne le rythme à la guitare, je ne peux que te recommander de suivre le Rythme dans la Peau)

Exercice de mise en place rythmique des hammers sur 2 cordes

Pour le moment, nous n’avions travaillé les hammers que sur une corde, nous allons augmenter la difficulté en passant à 2 cordes.

C’est toujours comme cela qu’il faut s’entraîner et apprendre les choses. On commence de la base puis on augmente progressivement la difficulté en modifiant 1 paramètre à la fois : une note en plus, un autre débit rythmique, un tempo plus rapide, une corde en plus, …


Exercice #2 pour travailler la mise en place rythmique des hammers à la guitare

tablature exercice Hammers à la guitare #3
Exercice Hammers à la guitare #3

Dans cet exercice, il y a en fait 3 exercices.

Je te conseille de travailler chaque mesure séparément pour n'avoir à te concentrer que sur un seul débit rythmique à la fois : d'abord les noires, puis les croches et les double-croches.

  • Commence par jouer 1 ou 2 fois la mesure en attaquant toutes les notes (staccato), cela te permettra de bien avoir le rythme dans l'oreille.
  • Puis, joue une note sur 2 en hammer (c'est toujours la note dans la case 7 qui est jouée en hammer : en legato).
  • Tu peux répéter autant de fois que tu veux cette séquence

Plusieurs conseils :

  • Fais attention à ce que toutes les notes aient bien le même volume
  • Les notes doivent conserver le même placement rythmique en legato (hammer ici), qu'en staccato. Faire des hammers ne doit pas modifier la rythmique
  • Tu peux travailler au métronome pour encore plus de précision. Commence par un tempo lent (inférieur à 60) et accélère petit à petit, mais uniquement quand c'est bien maîtrisé. En guise d'indication : si tu peux faire cet exercice pendant 2 min sans faire d'erreur à un même débit, tu peux augmenter légèrement le tempo.

Une fois que tu maîtrises bien l'exercice ci-dessus, tu peux faire l'exercice suivant :

Exercice #3 de mise en place rythmique des hammers avec la gamme pentatonique mineure

Ici nous allons faire d'1 pierre 3 coups 😊

  • Nous allons travailler la technique du hammer avec tous les doigts
  • Nous allons réviser les positions de la gamme pentatonique mineure
  • Nous allons travailler le placement rythmique du hammer et de ton jeu en legato

C'est un excellent exercice !

tablature exercice Hammers à la guitare #4 avec la gamme pentatonique
Exercice Hammers à la guitare #4

Tu trouveras ci-dessus la tablature en double-croches, mais sens-toi libre de commencer à la travailler en blanches, en noires, en croches et en double-croches comme précédemment.

Cet exercice est détaillé dans la vidéo ci-dessus à partir de 4 minutes 37 secondes.

L'exercice ultime pour travailler les hammers à la guitare - Intermédiaire

Cette section est destinée davantage aux guitaristes intermédiaires. Nous allons voir un exercice très complet pour travailler les hammers et surtout la technique du hammer.

Exercice #4 pour travailler les hammers à la guitare

tablature exercice #2 hammer-ons à la guitare
Exercice Hammers à la guitare #4

Pour faire cet exercice, il peut être judicieux de se mettre en position classique pour être le plus détendu et relâché possible.

Position de la main gauche pour le legato

J’en profite pour faire un aparté sur la position de la main gauche pour faire des hammers et pour le jeu en légato en général.

Il est important d’avoir une bonne position : 

  • La main gauche est bien au-dessus du manche (le pouce est bien derrière le manche centré au niveau du majeur et non en haut)
  • Chaque doigt est au-dessus de sa case (1 doigt par case) et bien arrondi pour pouvoir frapper avec la pointe

C’est la position de base. Ensuite, chacun doit l’adapter à soi pour être le plus à l’aise et performant possible.


Revenons-en donc à notre exercice : sur la tablature de l'exercice juste au-dessus ☝️, je t'ai indiqué quand attaquer les notes (le petit pont) et quand jouer les notes en Hammer (le H au-dessus de la tablature)

Si je peux te donner quelques conseils :

  • Essaye de toujours garder les doigts pas trop loin du manche
  • Tape avec de la vitesse
  • Fais attention à bien rester en rythme
  • Sois vigilant.e au volume de chaque note (il doit rester homogène)

Si tu souhaites d'autres exercices comme celui-ci pour t'entraîner, je te suggère 2 ressources :

Hammer, double hammer et sextolet - Avancé

Cette partie est plus avancée car nous allons travailler les sextolets et voir la technique du double hammer.

Un double hammer, c'est simplement 2 hammers de suite sans ré-attaquer la corde entre les 2.

Le détail est disponible dans la vidéo ci-dessus, à partir de 5 minutes 30 secondes.

Ici, la mise en place rythmique est encore plus importante. Il faut bien entendre le débit en sextolet et la subdivision complète : 1 2 3 - 4 5 6

Toutes les notes doivent aller à la même vitesse (et pour t'aider, tu peux penser au Boléro de Ravel, où l'on entend bien cette subdivision)

D'ailleurs, si tu aimes bien Joe Satriani, c'est important de bien travailler cette mise en place rythmique car il l'utilise tout le temps dans ses plans et c’est un maître de la technique.

Voici un exercice basique mais très efficace et utile pour mettre en place les sextolets :

tablature exercice Hammers à la guitare #5 en sextolets
Exercice Hammers à la guitare #5

Cet exercice est à pratiquer en 2 parties :

  • D'abord sur une corde
  • Puis sur 2 cordes

tablature exercice Hammers à la guitare #6 en sextolets
Exercice Hammers à la guitare #6

Je te conseille de t'entraîner sur un tempo très bas au début (30 bpm ou 40 bpm), de bien te concentrer sur la mise en place avant d'accélérer.

Et souviens-toi, la vitesse vient avec le relâchement. 

Dans l'apprentissage, on cherche d'abord la précision, à développer des automatismes, et après seulement on travaille la vitesse. Ça n'est jamais le premier objectif.

Pour finir, je te propose d'écouter l'intro de Can't stop avec John Frusciante. C'est en legato, avec des hammers et des pull-offs, donc ça va un peu plus loin que cette leçon.

(si tu es curieux.se, la figure rythmique est : 12 41 34 23 12 ... où les chiffres sont les double-croches qui sont jouées)

Voici le clip officiel :

Et voici une version audio avec uniquement la guitare de John Frusciante dans laquelle tu pourras mieux entendre cette mise en place rythmique.

La mise en place rythmique est très importante pour que ça sonne bien.

Plan de travail pour progresser avec les hammers

En conclusion, je te propose ce plan de travail pour progresser avec les hammers :

Pour les débutants :

  • Travailler la technique du hammer sur une corde jusqu'à bien la maîtriser et faire sonner les 2 notes avec le même volume
  • Puis travailler les autres exercices en s'entraînant avec plusieurs débits rythmiques et sur 2 cordes aussi (tempo max : 60 bpm)

Pour les intermédiaires :

  • Se concentrer sur le placement rythmique
  • Faire l'exercice ultime (tempo max : 60 bpm)
  • Faire l'exercice de la pentatonique (tempo max : 60 bpm)

Pour les avancés :

  • Se tester sur tous les exercices précédents
  • Faire les exercices avec les sextolets
  • Augmenter progressivement le tempo

Voilà pour cette section sur les hammers à la guitare, que j'ai essayé d'écrire de la façon la plus détaillée possible. 

Avant de passer aux Pull-offs, tu peux télécharger le guide complet en bas de la page.

Et si tu veux un programme d'entraînement de choc, je te conseille, dans l'ordre :

Le Pull-off

Le Pull-off est la technique inverse du Hammer.

Au lieu de venir frapper la corde pour jouer la note du dessus, on va retirer rapidement son doigt pour jouer la note du dessous. 

En retirant rapidement son doigts, on va faire vibrer la corde, ce qui permet d’émettre un son.

Toujours en vue de fluidifier et faciliter le jeu, le pull-off te permet, à l’inverse du hammer, de faire sonner une deuxième note plus grave que la première, toujours en attaquant seulement la première des deux notes.

Le principe

Le principe de ce mouvement est de jouer une première note attaquée, et de faire apparaitre la deuxième note en retirant le premier doigt, qui accompagnera légèrement la corde (la “tirera un peu”) au moment de quitter la case et fera ainsi sonner la deuxième note.


Chaque doigt de la main harmonique devient capable avec la pratique, d’effectuer des pull-offs dans les cas nécessaires.


Tous les conseils de placement et d'entraînement sur les hammers sont aussi valables pour les pull-offs.

C’est pour cela que je te recommande de lire en premier la section sur les hammers. 

J’ai choisi cet ordre, car selon moi, la technique du hammer est plus facile à maîtriser que celle du pull-off. 

Ici aussi, la section sur le Pull-off est découpée en 3 parties progressives  : 

  • Débutant : comment réussir le pull-off
  • Intermédiaire : comment bien mettre en place rythmiquement les pull-offs
  • Avancé : les techniques avancées comme le double pull-off.


Réussir ses pull-offs - Débutant

Voyons tout de suite les deux cas de figures rencontrés .

  • Vers une corde à vide :

Joue la deuxième case de la corde de ré (note de Mi ) avec le majeur, et au moment de retirer le majeur, fais en sorte qu’il "tire" légèrement la corde vers le bas, de façon à bien entendre la note Ré de la corde de Ré à vide.

Ce cas peut arriver à de multiples occasions, prenons un exemple de descente de petit bout de gamme pentatonique mineure de Mi :

Exercice Pull Off

De cette façon, on peut faire entendre une descente de gamme de Mi mineure pentatonique sur une octave. 

Avec un peu d’entraînement sur la synchronisation des pull-offs et des changements de cordes, je parviens assez facilement à accélérer et à fluidifier mon jeu.

  • Vers une note appuyée :

Autre cas de figure, un tout petit peu plus difficile mais néanmoins très fréquent, lorsque je veux que ma note d’arrivée (2ème note), soit une note appuyée sur le manche et non une corde à vide.

Pour ce cas précis, je dois impérativement appuyer aussi à l’avance ma deuxième note.

Si j’ai l’intention de jouer les notes des cases 7 et 5 de la corde de mi grave, je place d’avance mon index en appui sur la 5ème case de mi grave, je garde cette note appuyée puis j’ajoute à l’annulaire la note appuyée de la 7ème case de Mi grave.

J’attaque alors la corde avec l’annulaire en appui sur la 7ème case, puis je retire l’annulaire en ‘tirant’ légèrement la corde pour faire entendre ma deuxième note de la case 5.

Il faudra un bon entraînement pour que les pull-ofsf soient bien efficaces, c’est tout à fait normal.

Là aussi, le travail des pull-offs sur une guitare acoustique sera très formateur.


Comme nous l’avons vu, le pull-off est l'inverse du hammer. Dans cette vidéo, Cyrille va te montrer en détail comment réussir tes pull-offs.

3 Exercices

  • L'exercice pour bien débuter

On va commencer en douceur avec cet exercice (Exercice Pull-off #1 sur la tablature) : 

On part de la case 7 sur la corde de Sol et on retire l’index (pull-off) pour jouer la case 5

tablature exercice Pull-offs à la guitare #1
Exercice Pull-offs à la guitare #1


Ici, il ne faut pas simplement enlever son doigt, il faut donner un petit coup de griffe vers le bas pour bien faire vibrer la corde et obtenir un son suffisamment fort.

Dans le pull-off, il faut bien comprendre que l'énergie doit surtout être dans le doigt qui reste appuyé (ici c’est l'index à la case 5) car il ne faut pas que la note qui reste soit tordue. C'est très important que la corde reste bien droite sinon la note que l'on obtient est fausse.

Aussi quand tu t’entraînes, tu vas faire attention aux 2 doigts :

  • Celui qui va se retirer et qui doit donner un coup de griffe rapide, sec et précis
  • Celui qui reste en place, qui va faire sonner ta note cible, et qui surtout ne doit pas bouger et doit résister à la force générée par le mouvement de l’autre doigt.

Tu vas découvrir ça en t’entraînant.

J’attire juste ton attention sur le fait qu’il va falloir être vigilant.e à 2 doigts alors que pour le hammer, tu pouvais te concentrer uniquement sur le doigt qui frappait la corde.

Voici deux autres exercices que te propose Jérôme.

  • Exercice 2 : Pull off décomposé en deux croches

Le pull-off sur un débit de croches consiste à attaquer une première note sur le temps et d’articuler le pull, dans un débit de croches par exemple jouer la corde de Ré en deuxième case (note de Mi ) et faire entendre la deuxième note Ré), sur le “et” de chaque temps .

Exercice 2 Pull off

  • Exercice 3 : Descente de toute la gamme de Mim pentatonique en pull-off

Pour tester la fluidité rapide à obtenir, entraine-toi sur les 6 cordes en descendant la première position de cette gamme, en pull-off :

1ère position gamme de Mim pentatonique en pull-off



La mise en place rythmique des pull-offs - Intermédiaire

Passons maintenant à la mise en place rythmique des pull-offs.

Pour cet exercice, nous allons :

  • Faire un pull off de la case 7 de la corde de Ré vers la case 5 de la corde de Ré.
  • En le jouant d'abord en staccato, puis en pull-off, en noires, en croches et en double-croches.

tablature exercice Pull-offs à la guitare #2
Exercice Pull-offs à la guitare #2

Le fait de jouer d'abord au médiator permet de se mettre la rythmique dans l'oreille.

Pour rappel, l'appui avec l'index est très fort car la corde ne doit pas bouger sous l'action du Pull-off.

Nous allons ensuite décliner cet exercice d'abord sur 2 cordes puis sur toutes les positions de la gamme pentatonique.

tablature exercice Pull-offs à la guitare #3
Exercice Pull-offs à la guitare #3

tablature exercice Pull-offs à la guitare #4
Exercice Pull-offs à la guitare #4

Si tu as déjà suivi la partie sur les hammers (ce que je t’encourage à faire), tu peux combiner cet exercice avec celui sur les gammes pentatoniques.

Tu le fais d’abord en hammers, puis en pull-offs. Ça va super bien te préparer pour le jeu en legato.


Exercices de mise en place rythmique des sextolets avec les pull-offs

Pour continuer la mise en place rythmique des pull-offs, à 4min 35 dans la video ci-dessus, Cyrille te propose un exercice pour les sextolets.

Nous allons successivement jouer :

  • 7 - 5 sur 3 cordes (gamme penta)
  • 7 - 5 sur 1 corde (gamme penta)

tablature exercice Pull-offs à la guitare #5
Exercice Pull-offs à la guitare #5

tablature exercice Pull-offs à la guitare #6
Exercice Pull-offs à la guitare #6

Pour t'aider, je te conseille de commencer très lentement et de jouer d'abord les triolets en staccato puis d’ajouter les pull-offs (un sextolet, c'est un triolet de double-croches, cela signifie doubler les triolets).

Tu peux aussi ajouter la corde à vide (voir la partie suivante pour les doubles pull-offs vers une corde à vide)

Remarque : Le Trille

Et avant de passer à la section suivante, je mentionne juste le Trille.

Le trille est une combinaison du hammer et du pull-off entre 2 notes avec répétition rapide. C’est une bonne entrée en matière au jeu en legato. 

Même si le trille est normalement très rapide, tu peux t’entraîner entre la case 7 et 5 de la corde de Sol ou Ré en commençant d’abord par un débit rythmique avec des rondes,  puis des blanches, puis des noires, puis des croches et des double-croches.

Et comme toujours, commence très doucement.

La vitesse viendra plus tard quand tu maîtriseras bien la technique et que tu pourras jouer relâché.e et détendu.e.


Comment faire un double pull-off ? - Avancé

Cette section est faite pour les joueurs plus avancés. Nous allons apprendre la technique du double pull-off vers une corde à vide.

Pour la réussir, il faut bien maîtriser la technique du pull off décrite ci-dessus avant de se lancer dans cette technique.

Nous allons prendre comme exemple un plan de Randy Rhoads en sextolets dans Crazy Train d'Ozzy Osbourne.

Nous allons faire :

  • 4 2 0 sur la corde de Sol
  • 4 2 0 sur la corde de Ré
  • Corde à vide de La

tablature exercice Pull-offs à la guitare #7
Exercice Pull-offs à la guitare #7

Pour y arriver, il faut bien tenir le manche dans sa main, comme pour faire un tiré, avec la base de l'index bien serrée contre le manche.

Il faut faire comme toujours attention à bien être en place rythmiquement.

Au début, pas besoin d'aller vite (surtout pas d'ailleurs), il faut privilégier la précision, le placement rythmique, la propreté plutôt que la vitesse.

Ci-dessous, voici un exemple de jeu de Randy Rhoads avec Ozzy Osbourne (je ne peux que t'encourager à découvrir ce guitariste immensément talentueux qui malheureusement nous a quitté trop tôt dans un tragique et stupide accident d'avion)


Si tu as suivi ce chapitre dans l’ordre, tu as vu comment réussir les techniques des hammers et des pull-offs.

Ce sont les 2 techniques principales pour le jeu en legato qui est obtenu, le plus souvent, en les assemblant.

Il reste aussi la technique du glissé (slide en anglais), qui est moins utilisée pour le legato mais qui a quand même son importance.

Le slide ou glissé à la guitare

Le slide (“glissé “ en anglais) est aussi un élément qui fluidifie le jeu et le son.

Il permet de “relier” les notes ou de donner un effet plus ou moins “élastique” dans le jeu de certaines mélodies, certains riffs, certains passages de solos.

Là encore, le principe est d’enlever l’attaque de la deuxième note, en la faisant apparaitre par l’effet du glissé.



Comment faire un slide ou glissé à la guitare ?

Cette technique consiste, comme son nom l’indique à glisser d’une case à une autre sur la même corde.

Nous la voyons en dernier car elle est un peu moins utilisée que les 2 précédentes.

Le principe

Pour réussir un slide, je joue une première note puis je déplace le doigt qui appuie cette note, vers une autre note, en glissant et en restant appuyé sur cette corde jusqu’à la case désirée.

Il est important de conserver l’appui, pendant “le trajet”, pour que le son ne soit pas interrompu.

Ici aussi, il est formateur de s’entraîner aux slides sur une guitare acoustique, plus facile sur une électrique et encore plus facile avec un son plus ou moins distordu.

  • Ascendant : qui monte jusqu’à une certaine note

Le slide peut me permettre d’atteindre une note aiguë à partir d’une note plus basse, donnant un très bon effet.

Par exemple, s’entraîner sur la corde de Sol à relier les notes des cases 5 et 7, en attaquant la note la 5ème case, se déplacer en restant appuyé sur la corde de Sol, jusqu’à le 7ème case.

Une fois plus à l’aise tu peux t’entraîner sur des écarts plus conséquents, un ton et demi par exemple, si tu joues les cases 9 vers 12. 

Tu peux ensuite t’entraîner à des écarts encore plus prononcés comme 5 à 12 par exemple.

N’hésite pas non plus à tester cette technique de slide sur différentes cordes, à différents endroits du manche et à différentes vitesses, car là aussi le slide peut être lent ou rapide, selon les besoins. 


  • Descendant : qui descend jusqu’à une certaine note

Le slide descendant me permettra l’inverse de l’ascendant : je peux atteindre une note plus grave en glissant.

S’entraîner à “relier” en slide, les cases 12 et 10 de la corde de Sol, puis les cases 12 jusqu’à 5.

Des alternances de slides montants et descendants peuvent aussi se rencontrer.

Tu peux aussi t’entraîner donc à faire des séries alternées :

Slide alterné

Comme pour le slide ascendant, je te conseille de t’entraîner sur différentes cordes, différents écarts et à différentes vitesses.

  • Slide de relance rythmique :

Un cas de glissé, très utile et très dynamique, c’est lorsque l’on utilise le slide, plutôt comme un élément rythmique comme par exemple, au moment d’un décompte de 4 temps pour le début d’un titre. 

L’effet d’un slide descendant, plutôt sur les cordes graves, et SUR le 4ème temps, marchera toujours. A ce moment-là le slide assure un effet de relance rythmique.

On peut l’utiliser pour le départ du titre donc, mais aussi à tout moment dans le titre, s’il est bien placé rythmiquement (en général sur le 4ème temps d’une mesure).

Il permettra alors d’apporter beaucoup de ‘vie’, tout au moins de l’expressivité et de la ponctuation, comme par exemple si on l’utilise juste avant un changement de passage.

Techniquement, il se fait sur les cordes graves, une, deux ou trois cordes, en partant des aigus vers les graves, et plus ou moins aléatoire pour ce qui est des notes.

Pour cet effet, on n’a pas vraiment le temps d’entendre la note de départ et à priori, tout lancement du slide dans une région aigue du manche fonctionnera.

Tu peux regarder la vidéo de Cyrille qui t'explique tout ça :

Exercice #1 pour les glissés

Nous allons faire un exercice très simple :

  • Faire un glissé de la case 7 de la corde de Sol à la case 9 de la corde de Sol
  • Faire un glissé de la case 9 de la corde de Sol vers la case 7 de la corde de Sol

Tablature exercice slide / glissé à la guitare #1
Exercice Slide à la guitare #1

Conseils pour réussir ses glissés :

  • Il faut aller suffisamment vite. Un glissé c’est un peu comme un dérapage contrôlé où l'on s'arrête sur la bonne case.
  • Il est important de ne pas aller trop lentement pour ne pas entendre la ou les notes du milieu.
  • Généralement pour un glissé vers les aigus, on va utiliser l'annulaire ou l'auriculaire et pour un glissé vers les graves, on va plutôt utiliser l'index, mais comme d'habitude, ça dépend du contexte 😉
  • L'exercice #1 est l'occasion idéale de bien sentir l'appui nécessaire pour le glissé. Il faut sentir l'appui, le glissé et l'appui de nouveau sur la note cible

Exercices #2 pour découvrir les slides

  • Slide ascendant d’un ton, décomposé en deux croches

Articuler plusieurs fois le slide 10_12 sur la corde de Sol dans un débit de croches

  • Slide descendant d’un ton, décomposé en deux croches

Articuler plusieurs fois le slide 12_10 sur la corde de Sol dans un débit de croches

  • Slide ascendant d’un ton, sur le temps

Articuler plusieurs fois le slide 10_12 sur la corde de Sol en plaçant l’arrivée en 12 sur chaque temps

  • Slide descendant d’un ton, sur le temps 

Articuler plusieurs fois le slide 12_10 sur la corde de Sol en plaçant l’arrivée en 10 sur chaque temps

  • Slide rythmique de départ sur le 4 temps du décompte

S'entraîner à réussir des slides de relance sur les 4èmes temps de chaque mesure : le slide doit durer 1 temps. 

Même exercice avec slide sur le 4ème temps et accord (de ton choix) sur le premier temps.


Mise en place rythmique des glissés pour le jeu en legato


Dans cette partie, nous allons faire plusieurs exercices pour travailler le placement rythmique.

Comme pour les autres techniques, il est très important d’avoir des slides avec un bon placement rythmique pour que le jeu en legato soit propre.

Exercices #3 et #4 : Groupes de 3 notes

Dans cet exercice, nous allons faire des groupes de 3 notes en utilisant les positions de la gamme pentatonique sur les petites cordes.

C'est un excellent exercice pour travailler le slide, mais aussi pour apprendre à changer de position très simplement.

Nous allons le travailler en triolets puis en double-croches :

Tablature exercice slide / glissé à la guitare #2
Exercice Slide à la guitare #2

Tablature exercice slide / glissé à la guitare #3
Exercice Slide à la guitare #3

Exercice #5 : La Super Position de la gamme pentatonique

Dans cet exercice, nous allons apprendre la Super Position de la gamme pentatonique.

Tablature exercice slide / glissé à la guitare #4
Exercice Slide à la guitare #4


Cette partie sur le slide est plus courte que les précédentes mais tous les conseils vus pour les hammers et les pull-offs restent valables.

Maintenant, nous allons voir comment assembler ces techniques pour créer le jeu en legato.

Si tu as pris le temps de travailler ces 3 techniques individuellement, tu as fait le plus gros du travail.

Le jeu en legato

Si tu ne connais pas encore la technique du jeu en legato, je pense que ce sera pour toi une riche découverte.

En effet, le legato permet d’accéder assez rapidement à une certaine vélocité, une certaine rapidité, composantes utiles pour ton phrasé en solo.

Tu as dû auparavant comprendre et apprendre 3 autres techniques incontournables du jeu lead (mélodique) : le Hammer on, le Pull-off et le Slide. Ces trois techniques sont donc indispensables pour accéder à la technique du jeu en legato.  



Qu'est-ce que le Legato ?

En combinant les techniques de hammer / pull-off et Slide, on enlève des attaques de médiator, ce qui fluidifie considérablement le phrasé.

On aura alors besoin d’attaquer la corde surtout lors d’un changement de corde.

Par contre, pour plusieurs notes alignées sur une même corde, on aura recours par exemple à deux hammers enchaînés, pour une suite de notes ascendante (montée) ou à deux pull-off enchaînés, pour une suite de notes descendantes (descente). 

Ainsi, pour jouer trois notes sur une même corde, on aura besoin d’attaquer au médiator, seulement la première.

On pourra aussi utiliser le slide (glissé) pour des mouvements horizontaux (montants ou descendants) sur une même corde, ce qui dispensera également d'attaquer la corde.


Petit inconvénient de la technique du legato et solutions

Le fait d’attaquer beaucoup moins souvent les cordes risque d’amoindrir le volume sonore d’une phrase mélodique.

Aussi, il sera important de savoir effectuer des hammers, des pull-off et des slides avec efficacité, et le son utilisé aura aussi son importance.

Pour du jeu lead en legato et en son clair, l’utilisation d’un compresseur en soutien sera bien utile pour égaliser le volume, comme un son plus ou moins saturé (overdrive/distorsion) aidera considérablement à garantir un volume sonore satisfaisant pour bien entendre chaque note, pour du solo dans un registre saturé.


Quelques exemples sonores de legato

En vrac, sans préférence de styles


Pour te faire un avis sur la sonorité de quelques phrases de lead guitar en legato, je te donne ces quelques exemples.

Joe Satriani : Ice 9 de 1'20" à 1'32"

Allan Holdsworth : Against the clock de 0’57” à 1’07”

Dave Murray : The number on the beast de 2’50” à 3”

… Liste non exhaustive tant cette technique est utilisée quasiment par tous les guitaristes. 

Conclusion  

Le jeu en legato est opposé au jeu en staccato qui lui consiste à attaquer chaque note.

Si certains guitaristes ont opté pour un jeu très attaqué en utilisant donc la technique (plus difficile) du staccato, et d’autres guitaristes ont préféré l’utilisation fréquente du legato pour une sonorité très fluide, les deux techniques sont importantes pour varier les plaisirs et la sonorité de son phrasé en solo.

Toutefois, je te conseille de t'entraîner d’abord en legato, ce qui est plus facile à aborder si tu débutes en solo.

Pour aller plus loin sur le jeu en legato

Si ces éléments sont une découverte pour toi, j’en suis ravi et je te conseille de ne pas attendre pour commencer à les travailler.

Ce sont des gestes techniques incontournables et typiquement guitaristiques que tu rencontreras forcément quels que soient ton style et le type de guitare que tu utilises.

Je te souhaite un très bon entraînement et surtout de bien développer toute l’expressivité de ton jeu, ou de ton futur jeu de guitare.


Si tu veux aller plus loin, je t'encourage à suivre un de nos programmes d'entraînement de choc.

Je te conseille, dans l'ordre :

Tu peux aussi :

  • Télécharger la tablature complète avec tous les exercices de cet article en cliquant ici
  • T'entraîner avec les Licks of the week sur notre chaîne YouTube
  • Télécharger le Superguide complet sur les progrès techniques (à venir)

Et tu peux t'inscrire à une de nos méthodes complètes, progressives et structurées pour :

Enfin, pour terminer, si tu as encore des questions ou des remarques sur le legato ou cet article, tu peux nous en faire part ici.

Edouard de MyGuitare

Je suis Edouard, le fondateur de MyGuitare. Passionné d'apprentissage et de pédagogie, je me suis donné la mission d'aider tous les adultes qui le souhaitent à débuter la guitare en évitant les pièges et les erreurs des premiers pas.

TU AIMERAS SUREMENT AUSSI

Ultimate Solo Workout

Metal
Pop
Rock
Blues
Funk
French
Intermédiaire

Fais décoller ta vitesse pour jouer des solos à la guitare électrique avec facilité et aisance même à la vitesse de l'éclair !

Legato Picking Vitesse

Metal
Pop
Rock
Blues
Funk
French
Intermédiaire

LPV, c'est LE programme d'entraînement pour tripler sa vitesse en 5 minutes par jour. À toi les hammers et les pull-offs ultra maîtrisés !

Le Solo dans la Peau

Metal
Pop
Rock
Blues
Funk
French
Tout Niveau

La méthode de guitare progressive et structurée pour apprendre à jouer note à note les plus grands solos de l'histoire du Rock.